LibertyVox • Voir le sujet - La guerre du pétrole...
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 22 Juil 2018, 17:42

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mai 2008, 19:27 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6653
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Il y a aussi une technologie du moteur à air comprimé mais ils n'ont pas l'air d'être aidés non plus.

http://www.mdi.lu

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mai 2008, 19:43 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2006, 18:26
Messages: 108
Localisation: 63
jacques a écrit:
mais il existe encore des Don Quichotte contre les éoliennes ! ! !


Citation:
Il faut faire passer en urgence les 400 millions d'Européens à la voiture électrique via électricité nucléaire et piles à Hydrogène.



D'urgence ? quand bien même il faudra plusieurs décennies pour revenir à une situation stable.

_________________
Dieu est bon mais Jéhovah... des armées !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mai 2008, 20:19 
Mains propres
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Fév 2008, 00:31
Messages: 910
OptimusPrime a écrit:
Ca dépend combien tu fais de bornes pour aller travailler. :lol:


4 bornes .... en marchant sur les mains 8) 8)

_________________
vae victis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mai 2008, 21:23 
Duc

Enregistré le: 01 Mai 2006, 19:10
Messages: 3166
Localisation: Bayonne
OP a écrit:
Les véhicules electriques? 1 siècle que ça se fait......Quand j'entends Monsieur Fillon dire qu'il faut sortir du pétrole et baisser la TIPP ne reviendrait qu'à aggraver le problème....Il a tout à fait raison....mais qu'attend il pour forcer par une loi/décret les constructeurs automobiles français à proposer au moins 1 vehicule electrique à coût "normal" dans leur gamme??????


Oui l'électrique et aussi la pile à Hydrogène, c'est la SEULE et très rapide SOLUTION automobiles-camions pour les 400 Millions d'Européens.

IL y a un vieserpoint très informé qui circule sur internet sur la casse et rachat des voitures électriques produites dans plusieurs marques depuis 90-95 aux USA pour toutes les éliminer du commerce. Le mettre -ce VP- sur Liberty je ne sais pas. On est à 80% en France d'électricité nucléaire avec de petites centrales graphite-gaz pas dangereuses pour le public. Les déchets radioactifs -et les piles de bagnole?- on pourrait les envoyer s'écraser dans le soleil, 3 mois de voyage, on peut le faire!. Tous b..

Sauf que pour l'instant, comme tu l'as si bien dit, TOTAL et MAHOMET sont CONTRE... à en flinguer tout le monde !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 22 Mai 2008, 21:29 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6653
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Toyota serait en train de travailler sur un modèle révolutionnaire semi électrique comme la Prius mais avec une plus grande autonomie et plus puissant en électrique, vite!

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Mai 2008, 22:59 
Casatchok des civilisations
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 06 Fév 2007, 17:45
Messages: 377
Les «survivalistes» prônent l'autosuffisance pour vivre sans pétrole
Par Samantha Gross- [26/05/2008 18:19]

BUSKIRK, New York (AP) -- Ils ne cherchent pas à sauver la planète, juste leur vie. Convaincus que les réserves de pétrole décroissent irrémédiablement et que l'économie mondiale va dans le mur, des Américains s'installent à la campagne pour mener une vie frugale et autarcique, et certains stockent même des armes pour se protéger de hordes d'affamés non préparés à faire face à la grave crise qui menace, selon ces «survivalistes», le pays.

Il y a quelques années, Kathleen Breault, 50 ans, vivait dans une banlieue de l'Etat de New York, où elle menait une vie ordinaire d'Américaine moyenne, conduisant sa voiture pendant des heures chaque semaine, déjeunant chez McDonald's, faisant son shopping dans un centre commercial et passant sa soirée devant la télévision. C'était avant qu'elle entende parler du sombre avenir des réserves mondiales de pétrole. Aujourd'hui, elle se prépare à la disparition de la société de consommation actuelle.

Mme Breault a divisé par deux ses trajets en voiture, se nourrit désormais de produits locaux et a perdu 32 kilos. Elle a également fait une croix sur ses cartes de crédit, la télévision et l'avion, et a commencé à utiliser un poêle à bois. On ne sait pas combien d'Américains vivent comme Mme Breault, mais on estime que le mouvement a pris de l'ampleur ces dernières années. Ces «survivalistes» ne mènent pas une sorte de révolution verte visant à sauver la planète. Beaucoup pensent qu'il est trop tard pour cela et cherchent simplement à se sauver eux-mêmes.

Certains agissent discrètement, et sont peu diserts sur leurs préparatifs, craignant par exemple de mettre en danger leur famille en révélant le lieu où ils stockent leurs provisions. Ils envisagent un avenir où les villes américaines seront pleines de réfugiés affamés et désespérés en quête de nourriture, d'abris et d'eau. «Des choses vont arriver lorsque les gens ne pourront obtenir ce dont ils ont besoin pour eux-mêmes et leur famille», prédit Lynn-Marie, qui estime que les villes américaines pourraient connaître une montée de la violence dès 2012. Lynn-Marie refuse de donner son nom pour protéger sa ferme dans l'Idaho. De nombreux «survivalistes» ont refusé de parler à l'Associated Press pour les mêmes raisons.

Ces Américains qui redoutent le pire croient dans le concept d'un pic de production de pétrole, suivi d'une baisse inexorable de l'offre de brut. Selon les chercheurs qui soutiennent cette théorie, le déclin est déjà amorcé ou va bientôt commencer. Mais de nombreux scientifiques soulignent que d'autres sources d'énergie viendront compenser le manque d'or noir. Lynn-Marie et son mari ont planté un verger de 40 arbres, construit une serre avec un système d'irrigation propre, ont commencé à élever des poulets et des porcs (ça c'est resistant :D ), et ont appris à les abattre.

D'ici 2012, ils espèrent couvrir leurs besoins en électricité grâce à des panneaux solaires et produire leur propre viande, lait et légumes. «Les gens ne seront pas préparés» à ce changement, prédit Lynn-Marie. «On peut imaginer des hordes en maraude.» Sur le site PeakOil.com, littéralement «pic de pétrole.com», qui a réuni jusqu'à 800 personnes lors de récentes soirées, on évoque volontiers l'avenir du monde. Certains estiment qu'il n'y aura pas de krach financier, mais plutôt une lente dégradation de la situation économique.

Certains pensent que le gouvernement américain réagira à la perte de «sécurité» énergétique en restreignant les libertés individuelles et d'autres pensent que l'Etat ne sera pas en mesure d'assurer les services de base à la population durant la crise. Les autorités, estiment-ils, seront largement impuissantes. AP

http://actualite.free.fr/monde/3_2008-0 ... P3917.html

_________________
"L'ignorance du peuple nous garantit de sa soumission."
Catherine II de Russie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mai 2008, 23:39 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4762
Citation:
Mme Breault a divisé par deux ses trajets en voiture, se nourrit désormais de produits locaux et a perdu 32 kilos. Elle a également fait une croix sur ses cartes de crédit, la télévision et l'avion, et a commencé à utiliser un poêle à bois


Poêle à bois, très très bien surtout à la campagne, dans mon patelin en Serbie (toujours à la campagne), on l'utilise beaucoup en hiver surtout, car très économique. C'est clair qu'il faut choisir ses préoccupations.

_________________
Image

Roma Æterna / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 27 Mai 2008, 23:51 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Nikola-Tesla a écrit:
C'est clair qu'il faut choisir ses préoccupations.

Dans ce genre de vie, ce sont elles qui te choisissent :lol:

Concernant cette envolée du Pétrole, un article très intéressant sur Iran Resist, seul canal crédible de résistance iranienne sur le net:

http://www.iran-resist.org/article4496

En clair, plus vite on se débarrassera de ce régime d'ordures, moins les spéculateurs pourront trouver de leviers pour se faire des burnes en platine. Je serais d'ailleurs curieux, au hasard, de savoir qui sont les actionnaires de ces grands groupes pétroliers.... et qui sont les actionnaires de ces actionnaires. Je parie mon slip que l'on trouve pas mal de Princes, Mollahs et autres Emirs.

Personnellement, mais je ne suis pas allé vérifier sur place, je ne crois pas une seconde à l'épuisement des ressources en Pétrole. D'une part, je ne pense pas que l'humain saisisse encore bien la "pétrologénèse :lol: " et d'autre part, les pays producteurs ont tout intérêt à cacher leur "magot". Imaginez une annonce genre "il reste 400 ans de réserves au rythme de la consommation actuelle, et le baril se retrouvera en une semaine à 40 dollars.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mai 2008, 07:19 
Le pétrole perd plus de 3 dollars à New York

Les prix du baril de pétrole ont reculé de plus de 3 dollars mardi à New York en raison de spéculations sur une baisse à venir de la consommation énergétique en raison de la flambée des prix.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a fini la séance à 128,85 dollars, en baisse de 3,34 dollars par rapport à sa clôture de vendredi. Les échanges à la criée n'ont pas eu lieu lundi pour cause de "Memorial Day", jour férié aux Etats-Unis. "Les investisseurs ont pris leurs bénéfices après des signes montrant que les prix élevés du brut vont avoir un impact important sur l'économie et probablement sur la demande" en hydrocarbures, a expliqué Phil Flynn, analyste au cabinet Alaron Trading.

"Quelques compagnies aériennes ont déjà commencé à réduire leur nombre de vols, et nombre d'entre elles font face à de sévères difficultés. L'industrie pétrolière rencontre un mur", fait observer Francisco Blanch, de Merrill Lynch. Le prix du pétrole avait atteint 135,09 dollars le baril jeudi dernier à New York, un record absolu depuis le début de sa cotation en 1983. (belga)
27/05/08 22h47

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economi ... York.dhtml


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mai 2008, 09:37 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Avr 2008, 15:11
Messages: 190
Votre ami le ci-devant Alhazred roule au flexfuel.

Installer le kit pour ma caisse m'a coûté 700€. en dix mois je l'ai amorti, et je roule désormais pour 70 à 80 cents le litre.

ça consomme un chouïa plus, dois-je dire, mais je m'y retrouve quand même.

Pour ce qui est des surfaces cultivables soi-disant reconverties en puits de pétrole vert au détriment des paaaaauuuuvres tiers-mondistes affamés, on peut dire ceci:

-La France cultive peu pour l'alimentaire. On cultive surtout du maïs à cochons. Trop. D'ailleurs le colza et autres plantes à bio carburants ne poussent pas sur le même sol que les cultures vivrières semble-t-il.

-Le tiers monde (je pense à l'Afrique sub-saharienne) fait pas assez de cultures vivrières, les producteurs ne pouvant pas faire face à la concurrence de l'agriculture occidentale subventionnée à l'export.

Mais les terres sont fertiles, et il ne tient qu'à eux de les mettre en culture. (ceci est une simplification, mais bon je ne suis pas doctorant à l'INRA non plus)

Donc voilà, je nourris le paysan français et j'emmerde les Saoudiens et autres iraniens, avec ma p'tite voiture... :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mai 2008, 10:57 
Africanus Rex
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2006, 18:23
Messages: 6653
Localisation: Entre Poitiers et Covadonga.
Les musulmans qui se fient tant à leur"beau modèle" devraient prendre là aussi exemple sur lui et abandonner l'auto, engin du diable et invention des mécréants, pour revenir aux déplacements auxquels ils sont accoutumés, cheval, âne et camélidés, après tout Mahomet n'a pas pris son envol au volant d'une Toyota mais de sa jument Bourak (Bourak, bourrique, tout ça c'est proche dans le fond...).

Ne pas oublier en passant que le pétrole ne se limite pas qu'aux carburants mais s'étend aux emballages, parfums, objets divers de la vie quotidienne, là aussi il faudra bien apporter des changements.

_________________
VIS ET HONOR
-Ne pas subir
-Frapper l'ennemi c'est bien. Frapper l'imagination c'est mieux (deux maximes attribuées au Maréchal de Lattre de Tassigny)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mai 2008, 12:26 
Duc

Enregistré le: 01 Mai 2006, 19:10
Messages: 3166
Localisation: Bayonne
Devant l'augmentation énorme du prix du baril, des produits dérivés du pétrole, des prix" à la pompe" depuis 6 mois et qui quasi déstabilisent l'Europe, en fait aucune analyse sérieuse de cette montée fulgurante, mis à part comme explication définitive la nouvelle forte demande de pétrole de la Chine et de l'Inde en hypercroissance.

A mon avis, même si ça existe et si c'est important, l'explication est peut-être un peu courte. Je ne peux m'empêcher de penser, mais sans preuve, à une guerre financiéro-économique calculée, cachée, de la part de l'Iran et Al Qaida pour effondrer l'économie mondiale. Ils ont des financiers spéculateurs mondiaux très habiles et roués, des soutiens européens qui leur ont conseillé depuis longtemps de convertir en euros leurs fortunes pour effondrer le dollar, et une union sacrée underground anti-occidentale qui pèse lourd. Alors selon moi il n'est après tout pas impossible que ce soit une nouvelle composante pas encore bien décelée de la guerre enclenchée dans des cerveaux et des Etats contre l'Occident lequel continuerait de rêver.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 28 Mai 2008, 12:52 
Coran Tanplan
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 07 Avr 2006, 16:08
Messages: 9598
Localisation: Belgique
A noter que l'on se décide ENFIN à nommer cette crise par son nom : choc pétrolier :idea:

Le "3e choc pétrolier" requiert des solutions mondiales
28/05/08

"Il n'y a pas de réponse aisée au problème mondial du pétrole sans une stratégie mondiale complète" a déclaré le Premier ministre britannique.

Le "troisième choc pétrolier" qui frappe l'économie requiert des "solutions mondiales", relève le Premier ministre britannique Gordon Brown dans une tribune publiée mercredi par le Guardian. "L'économie mondiale fait face au troisième choc pétrolier de ces dernières décennies", alors que le baril de pétrole, à 10 dollars il y a dix ans, atteint à présent 135 dollars, a observé le Premier ministre au lendemain d'un mouvement de protestation des routiers pour une baisse des taxes sur le gazole.

"Il n'y a pas de réponse aisée au problème mondial du pétrole sans une stratégie mondiale complète" a-t-il déclaré. C'est pourquoi la Grande-Bretagne fait pression pour qu'une stratégie mondiale pour répondre à l'impact des prix élevés du pétrole, soit au menu du prochain sommet du G8 au Japon, a précisé M. Brown. Dans un contexte de "demande en hausse et d'offre insuffisante", qui devrait se poursuivre avec le développement économique de l'Asie, "chaque pays doit trouver les moyens d'être plus efficace et de diversifier sa fourniture" d'énergie, observe Gordon Brown.

"Ainsi notre but de faire de la Grande-Bretagne une économie à faible émission de carbone devient une priorité économique en plus d'un impératif écologique", ajoute-t-il. Gordon Brown souligne la nécessité de parvenir à une dépendance moindre envers le pétrole en augmentant les investissements pour les énergies renouvelables. Il veut également "faire plus pour aider le marché pétrolier à fonctionner plus efficacement".

Au lieu "de laisser faire l'Opep", M. Brown appelle à un dialogue renforcé entre pays producteurs d'énergie et pays consommateurs, et à une plus grande transparence pour prévoir mieux les tendances à venir du marché. M. Brown et son ministre des Finances Alistair Darling doivent rencontrer mercredi des représentants des compagnies pétrolières au nord-est de l'Ecosse pour leur demander comment ils peuvent contribuer à une hausse de la production, notamment avec des investissements dans les infrastructures et l'exploration. (belga/7sur7)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/291959/2008/05/28/Le-3e-choc-petrolier-requiert-des-solutions-mondiales.dhtml

_________________
Fasciste nauséabond


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Juin 2008, 09:42 
L'essence et le gazole à 60 centimes d'euros... au Groenland
Par Slim ALLAGUI AFP - Samedi 31 mai, 09h57

ILULISSAT (AFP) - Dans la petite station-service anonyme datant des années 60 à Ilulissat, dans l'ouest du Groenland, les 4x4 défilent pour faire le plein d'essence à ...3,77 couronnes danoises le litre, c'est à dire 60 centimes d'euros. "Et encore je trouve le prix un peu élevé", dit Julius Saldgreen, 49 ans, au volant de sa jeep, qui vient de chercher ses deux filles à l'école.

Pourtant il ne s'agit ni de promotion ni d'opération coup de poing, mais de prix normaux au Groenland, la plus grande île au monde, peuplée de 57.000 habitants seulement. A titre de comparaison, le litre de sans plomb 95 s'est vendu 1,52 euro en France et 1,49 euro en Allemagne cette semaine. Et le diesel 1,45 et 1,48 euro respectivement.

Le gouvernement local du Groenland, territoire danois d'outre-mer qui bénéficie d'une autonomie interne depuis 1979, a décidé depuis longtemps d'avoir le monopole de la distribution d'énergie, détaxant non seulement le super, mais aussi le gazole et le mazout pour le chauffage. "Nous le faisons afin de venir en aide notamment aux chasseurs et pêcheurs qui ont de faibles revenus, et parce que les conditions de vie en Arctique sont difficiles avec de longs hivers très rigoureux", a expliqué à l'AFP Hans Enoksen, chef du gouvernement local groenlandais.

Pour maintenir ces bas prix hors taxes même dans les coins les plus reculés de l'île, le gouvernement local a signé des contrats longue durée à prix stable avec les compagnies pétrolières et entreposé d'énormes quantités de pétrole dans ses nombreux réservoirs disséminés le long de ses côtes. Une "attitude sage" saluée par les Groenlandais. Mais certains sont mécontents, à l'instar de Jan, l'un des 30 chauffeurs de taxi d'Ilulissat, qui trouve que "le prix du carburant a trop augmenté ces derniers temps", de 5 oeres (centimes de couronnes) par litre.

Per, son collègue ne partage pas cet avis, estimant le prix à la pompe à sa juste mesure. "Mais il ne faudrait pas qu'il atteigne les 5 couronnes comme c'était le cas il y a quelques années, ce qui avait entraîné notamment des protestations des pêcheurs qui ont bloqué l'usine de conditionnement des produits de la mer Royal Greenland afin de l'obliger à augmenter ses prix d'achat du poisson, seul moyen de contrer la hausse du gazole". "Une augmentation des prix de l'essence conduirait à une hausse des prix de transport, et une relance de l'inflation. Elle pénaliserait les consommateurs, et surtout les pêcheurs et chasseurs déjà touchés par le réchauffement climatique qui menace leur gagne-pain", explique-t-il. A Ilulissat, ville classée au patrimoine mondial de l'humanité, dans le port de pêche où sont amarrés des bateaux colorés pêchant flétan et crevettes, les pêcheurs paient leur gazole au quai au même prix que l'essence.

"Sinon on aura du mal à joindre les deux bouts d'autant que le réchauffement climatique fait reculer le glacier d'Ilulissat", parmi les plus actifs dans le monde, déversant ses icebergs qui se brisent en mille morceaux et tapissent le fjord, "où on a beaucoup de mal à naviguer en ce moment et placer nos lignes", explique Knud Kruse, 41 ans, pêcheur depuis l'âge de 19 ans. "Je pense que nos dirigeants comprennent bien qu'on a besoin de carburant bon marché sinon ce serait étouffer ce métier, le premier des insulaires depuis la nuit des temps", estime-t-il, car "lorsqu'on nous paie le flétan à 6,25 couronnes (90 centimes d'euros) le kilo, la moindre augmentation du gazole nous touche de plein fouet".

http://www.ladepeche.fr/article/2008/05/31/457102-essence-gazole-60-centimes-euros-groenland.html


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 02 Juin 2008, 11:01 
Le pétrole en recul en Asie
02/06/08 11h08

Image

Le cours du baril de pétrole était à la baisse lundi dans les échanges électroniques en Asie, en raison d'inquiétudes sur une possible baisse de la demande de pétrole, selon des courtiers. Le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet reculait de 4 cents à 127,31 dollars le baril dans les échanges matinaux Le baril de pétrole Brent pour livraison en juillet prenait 13 cents à 127,91 dollars.

Les cours sont sensiblement tombés la semaine dernière sur des prises de bénéfices après avoir atteint des sommets en raison d'inquiétudes face à l'étroitesse de l'offre. Le président de l'Opep, Chakib Khelil, a réaffirmé samedi à Alger qu'il n'y avait pas de problème d'offre de pétrole, mais un problème de spéculation poussant les prix à la hausse.

"Il n'y avait pas de problème d'offre, le problème est beaucoup plus lié à la spéculation", a déclaré M. Khelil. M. Khelil a également affirmé dimanche que "logiquement" son organisation "prévoit cette année une baisse de la demande" du pétrole, selon une interview à paraître lundi dans le mensuel marocain Economie Entreprises.

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda ont prôné dimanche une augmentation de la production de pétrole et des mesures pour stabiliser l'approvisionnement. "Nous devons prendre l'augmentation rapide du prix du pétrole très au sérieux. Ce qui est important, c'est que davantage de pétrole soit produit, et nous devrions miser là-dessus. Il nous faut un approvisionnement plus stable", a déclaré M. Fukuda devant la presse à Berlin, à l'issue d'un entretien avec Mme Merkel.

La France a pressé les autres pays du G8 pour appeler les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production. (afp/7sur7)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economi ... Asie.dhtml

Image


Haut
  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com