LibertyVox • Voir le sujet - SCIENCES
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 19 Sep 2018, 00:52

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 191 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 19:15 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
Jusqu'à aujourd'hui, on a remarqué que les forces n'agissent pas instantanément à distance, par exemple les ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse de la lumière. Il faut un certain laps de temps et l'action de la gravité elle-même se propage à la vitesse de la lumière.

Donc la vitesse maximale est bornée sauf preuve du contraire. Il se trouve qu'expérimentalement, on constatait aussi jusqu'à cette expérience (si elle est avérée) qu'aucune vitesse mesurée ne dépassait celle de la lumière.

Donc, si on reste dans le cadre de l'espace-temps usuel, on ne peut pas expliquer ce phénomène, il faut tout changer. Par contre, si on admet qu'il y a des dimensions supplémentaires comme dans la théorie des super-cordes, rien n'empêche de penser que la particule est passée par une autre dimension. Dans ce cas, la théorie de la Relativité est respectée, il suffira juste de dire qu'elle ne s'applique pas en dehors de l'espace-temps usuel (elle n'y prétend pas d'ailleurs).

_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 19:24 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Serge, cela peut-il avoir un rapport aussi avec certaines particules qu'on dit "être à deux endroits en même temps" ? (je ne me rappelle plus leur nom... Quark ? Neutrinos ?)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 19:37 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
En dessous de la constante de Planck, on ne sait pas du tout où sont les électrons par exemple. On a juste une densité de probabilité. Quand on effectue une mesure, ils se "figent". Mais, ça ne veut pas exactement dire qu'ils sont dans deux endroits à la fois, ça veut dire qu'ils sont partout. Enfin, ce n'est pas très compréhensible humainement.

Mais c'est comme ça qu'on procède en physique quantique. Ensuite, il y a de nombreuses interprétations sur cette de description uniquement probabiliste de la matière, description qui fonctionne très bien : sans elle, on ne pourrait expliquer la stabilité du noyau d'hydrogène ! Sans même parler des fentes de Young (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fentes_de_Young).

_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 20:51 
On en arrive au chat de Shrödinger mais aussi à ce fameux paradoxe EPR;

Le chat de Shrödinger

http://www.dailymotion.com/video/x5sy12_le-chat-de-schrodinger_tech


Ton avis, Serge, à le chat est "mort ET vivant" (1:17) ou bien "mort OU vivant" ? Simple question de logique pure...

Le paradoxe EPR :

http://www.linternaute.com/science/histoires-de-science/einstein-paradoxe/einstein-paradoxe.shtml

Comme quoi, lorsqu'on reste dans des hypothèses utiles et potentiellement créatives, il faut rester prudent. Je pense à un @mi libertynaute qui se soucie des phénomènes de convergence de pensée ou de synchronicité jungienne. Tous les phénomènes chaotiques ont de nombreux points en commun. Par exemple, dans deux cerveaux distincts et éloignés, il peut y avoir convergence de préoccupations du non-conscient et un jour (effet d'un pur hasard) révélation de cette convergence. Un peu comme les cercles concentriques qui se répandent à la surface de l'eau pour une pierre lancée à l'ouest d'un étang et ceux formés par une autre lancée en même temps à l'est du même plan d'eau.

Au-delà de la théorie des cordes ou des super cordes, il peut y avoir encore des champs d'investigation qui échappent encore à notre imagination et même à celle des plus grands physiciens de notre époque. Il en a toujours été ainsi dans le passé. Pourquoi cela serait-il différent en 2011 ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 21:10 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
En ce qui concerne l'expérience Merlin, il faut déjà qu'elle soit vérifiée et confirmée ou bien infirmée, ça va mettre du temps. Si tu m'as lu, j'ai bien dit qu'il y avait deux possibilités si elle est avérée: ça remet une partie du modèle théorique en cause ou bien ça remet tout à plat. Ou dernière hypothèse: ça confirme la théorie des supercordes.

Pour le paradoxe du chat, je n'ai pas de réponse concernant 'et' ou "ou". Enfin si: un chat ne constitue jamais un système quantique dans notre univers, puisqu'il est trop gros, aura été observé, etc.... C'est une question d'école. Elle est intéressante dans la mesure où elle pose une question liée à l'interprétation de l'école de Copenhague.
Je viens de lire wikipédia qui fournit des très bonnes explications:

Pourquoi le chat de Schrödinger ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger
Cette expérience n'a jamais été réalisée, car :

les conditions techniques pour préserver l'état superposé du chat sont très difficiles, tout à fait irréalisables pour plus de quelques molécules ;
en fait, le passage à l'échelle macroscopique que représente le chat par rapport aux quelques molécules est le principal intérêt de l'expérience de pensée (ce n'est pas une question sur le vivant) ; le rôle du chat serait parfaitement réalisé par un interrupteur ;
et même si ces conditions sont atteintes, il s'agit d'une pure expérience de pensée, apparemment non réalisable même en principe. En effet, on ne pourra jamais mettre en évidence directement, ou mesurer, que le chat est à la fois mort et vivant car le fait d'essayer de connaître son état provoquera nécessairement l'effondrement de la fonction d'onde[1].
En fait, le but est surtout de marquer les esprits : si la théorie quantique autorise à un chat d'être à la fois mort et vivant, c'est ou bien qu'elle est erronée, ou bien qu'il va falloir reconsidérer tous les préjugés.

Erwin Schrödinger lui-même a imaginé cette expérience pour réfuter l'interprétation de Copenhague de la mécanique quantique, qui conduisait à un chat à la fois mort et vivant. Albert Einstein avait fait la même expérience de pensée avec un baril de poudre. Schrödinger exposa alors à Einstein l'expérience de pensée (un chat et un flacon de poison) qu'il avait l'intention de soumettre sous peu à une revue, et dès lors Einstein employa un baril de poudre avec un chat à proximité[2]. Schrödinger et Einstein pensaient que la possibilité du chat mort-vivant démontrait que l'interprétation de la fonction d'onde par Max Born était incomplète. La partie « quelle solution ? » montre que cette situation souligne bien l'étrangeté de la mécanique quantique, mais ne la réfute pas.

Il est évident que le fait que l'interprétation orthodoxe de la physique quantique mène à un chat à la fois mort et vivant montre que la mécanique quantique obéit à des lois souvent contraires à notre intuition. Pire, on se rend compte que la question n'est pas « comment est-ce possible dans le monde quantique ? » mais « comment est-ce impossible dans le monde réel ? ».

_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 21:57 
Tu sais, je ne m'étonne pas que ceux parmi mes anciens élèves qui ont poursuivi des études approfondies en physique nucléaire ou en physique fondamentale aient été en même temps tentés par des études de philosophie, de métaphysique ou même de théologie. On arrive dans une zone de 'turbulences cognitives' où tout tend à se rejoindre.

J'aime en sciences les audaces spéculatives, les hypothèses hardies mais par-dessus tout je suis admiratif de ceux qui mettent en place les expériences qui valident, qui apportent des preuves irréfutables et reproductibles à des théories. J'aime aussi ceux qui infirment irrémédiablement de vieilles théories qui avaient la vie trop dure : ainsi, mon scientifique de prédilection est Louis Pasteur pour sa ténacité d'expérimentateur (relativement à la génération spontanée) et ma préférée est Marie Curie pour son audace, son courage et sa ténacité. Mais si je suis très admiratif d'Albert Einstein, comme tout le monde, je suis encore plus ébahi par le génie d'Henri Poincaré et les fulgurances de Paul Langevin. Mais nous avons tant d'autres pointures en France et nous n'en sommes même pas fiers... Même en maths pures, nous avons de sacrés numéros chez nous !

http://www.dailymotion.com/video/xemugb_cedric-villani-31-08-2010-france-in_news

Les maths et la physique associées : que de portes à ouvrir !


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Sep 2011, 22:01 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
Merlin a écrit:
Mais si je suis très admiratif d'Albert Einstein, comme tout le monde, je suis encore plus ébahi par le génie d'Henri Poincaré et les fulgurances de Paul Langevin. Mais nous avons tant d'autres pointures en France et nous n'en sommes même pas fiers... Même en maths pures, nous avons de sacrés numéros chez nous !

Surtout en maths pures. :mrgreen:

_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 26 Sep 2011, 12:54 
Yep, surtout en maths pures aujourd'hui. C'est le cas de Cédric Villani et de quelques autres comme Jean-Pierre Serre (pour ne pas oublier un plus de 40 ans). Non, je voulais évoquer ceux du début du siècle dernier comme Henri Poincaré et Paul Langevin qui, bien que très pointus en mathématiques, orientaient souvent leurs travaux en direction de la physique.

La théorie des nombres, les probabilités, les équations aux dérivées partielles semblent réussir aux mathématiciens français. Quel serait ton avis à propos d'un retour en grâce des mathématiques modernes ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 29 Oct 2011, 16:52 
Un modèle constructible de système psychique

"Vers le système de contrôle total"
Alain Cardon

On peut télécharger son livre (104 pages) gratuitement à cette adresse :

http://www.automatesintelligents.com/edito/2011/oct/controletotal.pdf

Un bilan intéressant de l'état du monde, l'informatique omniprésente, l'évolution des systèmes et les potentialités de surveillance de ceux-ci...

Citation:
Agis de telle façon que les effets de ton action soient compatibles avec la permanence d'une vie authentiquement humaine sur Terre. Hans Jonas, Le Principe responsabilité.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 29 Nov 2011, 23:53 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Un dattier de l'époque de Massada (2000 ans) que l'ont fait germer pour découvrir que ses dates ont des vertus médicinales, c'est fantastique !

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/des-graines-retrouvees-a-massada

Des graines retrouvées à Massada germent 2000 ans après

Mardi 29 novembre 2011

C’est au cours d’une fouille archéologique entreprise à Massada, dans les années soixante, que des chercheurs découvrirent une graine qu’ils mirent d’emblée en terre, dans un endroit jusqu’ici tenu secret. 
 L’arbre qui germa – un dattier aux vertus médicinales - a été replanté, jeudi, au kibboutz Ketura, dans la région de l’Arava.

 L’arbre, qui mesure deux mètres cinquante environ, donne des fruits qui pourraient être exploités à des fins thérapeutiques.



Il y a quelques années, Sarah Sallon, experte en médecine naturelle, a obtenu du professeur de botanique Mordechai Kislev, de l’Université Bar Ilan, des "graines d’hibernation" qui avaient été retrouvées durant la fouille archéologique. 

 Celles-ci furent ensuite transférées à l’Institut Arava pour les études environnementales de Ketura. La prestigieuse revue Science lui avait peu avant consacré une longue étude, et en avait retracé l’historique.



Quinze mois après avoir commencé à pousser, l’arbre avait été remis à des chercheurs de l’Université de Zurich, où on lui fit passer un test de datation au carbone 14, d’où il ressortit que "sa semence remontait à l’époque du siège romain de Massada, il y a deux mille ans".

 L’arbre apparaît d’ailleurs sur certaines monnaies romaines, postérieures à l’échec de la grande révolte juive. 

Réputé pour ses qualités thérapeutiques, et pour ses fruits au goût délicieux, il avait peu à peu disparu de la surface de la terre.



"Nous devons approfondir nos connaissances des plantes anciennes, qui caractérisaient autrefois notre région, et en étudier scientifiquement les vertus. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons redécouvrir les secrets de la médecine d’autrefois", a notamment déclaré Sarah Sollon, au cours de la cérémonie organisée au kibboutz Ketura.

Laurent Cohen. Israël-Infos.net


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 22 Jan 2012, 09:54 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
Ici aussi il faut s'accrocher.


_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 22 Jan 2012, 10:07 
Xerox
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Mai 2007, 07:15
Messages: 3133
Vaches fistulées : une pratique qui choque
http://www.dailymotion.com/video/xaqg5q_defendre-les-animaux-c-est-passer-p_news?start=95#from=embed

4/05/2009 > Sciences/Techniques

par J-L M-L

Depuis quelques mois circule sur le Net une pétition pour protester contre la «pratique déviante» des vaches à la panse trouée d’un hublot aux fins de recherche scientifique. Selon l’Institut de recherche agronomique (Inra), cette technique (qu´il utilise) existe depuis des décennies et est menée dans des conditions parfaitement respectueuses du bien-être des animaux.

Image

« Une pratique répugnante et peu divulguée consiste à aménager une ouverture sur le flanc de l’animal, comme accès direct au rumen (panse), afin de contrôler le synchronisme énergie-protéine, la digestibilité de différents aliments, notamment pour combattre l’acidose lente qui a des effets défavorables sur la valorisation de la ration. L’objectif est la performance laitière la plus efficace. Aux Pays-Bas, c´est déjà monnaie courante. Dans la foulée méritante du Grenelle, on nous dira peut-être que cela participe à la réduction du méthane éructé et qui contribue au réchauffement de la planète. Cette expérience ignoble et déjà standardisée est conduite en France par l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) et exploitée sur le site de Theix, près de Clermont-Ferrand. »

L’auteur de ce texte, Michel Tarrier, en appelle «à la constitution d’un comité de veille à l’égard de cette pratique déviante». Contacté par nos soins, l’Inra, par la bouche de la chargée de communication du centre de Clermont-Ferrand, nous a expliqué que l’Institut était conscient des questions éthiques posées par ces méthodes, que la pose de ces canules était effectuée dans des conditions rigoureuses « de bloc opératoire » et de « bien-être » établies par ses comités d’éthique : « Nos animaux opérés sont bichonnés. Les agriculteurs savent qu’une vache perturbée fait peu de lait et vêle moins. Or, toutes nos bêtes se portent bien ».

Dans un document diffusé à l’automne dernier, l’Inra explique, sous la plume de Michel Doreau, que « ces techniques ont permis des progrès rapides et importants dans la connaissance et la quantification des processus digestifs. Des méthodes alternatives peuvent remplacer les techniques de chirurgie digestive, mais seulement en partie. (...) La canulation est la seule méthode disponible pour une connaissance exhaustive du fonctionnement digestif».

Les principales méthodes ne faisant pas appel à la chirurgie sont décrites dans ce document : différentes méthodes in sacco et in vitro (rumen artificiel), mesures chez des animaux abattus, ruminocentèse, analyses des fèces ou de liquides biologiques, et approches par méta-analyse ou modélisation.



Défendre les animaux, c´est "passer pour un con" ?
Document asi.

Le crabe souffre-t-il ?

Michel Tarrier est présenté par le site notre-planète.info comme un « électron libre de l’entomologie française ». Ses expressions sont, selon nous, excessives. On ne peut pas le suivre et il dessert sa cause quand il écrit : «Le Dr Josef Mengele est-il maintenant vétérinaire à l’Inra ? Pour les animaux, tous les humains sont des nazis. Pour eux, c´est un éternel Treblinka...».

En revanche, les questions qu’il soulève sont d’importance :

Jusqu’où pouvons-nous aller dans l’utilisation de l’animal pour les intérêts de notre espèce ?
Y a-t-il une différence de degré (comme le prétend Darwin) ou de nature entre l’homme et l’animal ? S’il n’y a qu’une différence de degré, de quel droit pouvons-nous prétendre à la supériorité de notre espèce (quels critères ?)
L’animal souffre-t-il ou non ? Si oui, pour quelles espèces devrions-nous éviter toute souffrance ? Seulement les animaux proches comme les chats, les chiens ? Tous les animaux, y compris, par exemple, les crabes, comme le soutiennent des chercheurs irlandais ? Etc.

_________________
ImageImage

Libérale, libertarienne et même anarcap... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 25 Jan 2012, 13:17 
Vicious
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Mar 2011, 17:44
Messages: 4332
Localisation: Dans la Caverne
http://www.atlantico.fr/decryptage/adn-vieux-juifs-secret-longevite-irving-kahn-centenaires-258762.html

Cent ans et plus beaucoup de dents
Publié le 4 janvier 2012
Quand l'ADN de quelques vieux juifs révèle le secret de la longévité...

Les juifs ashkénazes forment une communauté particulièrement homogène d'un point de vue génétique. Un scientifique américain a donc choisi d'étudier ceux d'entre eux ayant dépassé les 100 ans et toujours en (relative) bonne santé, afin d'isoler les gènes responsables de leur longévité.


Irving Kahn figure dans la World Records Academy, aux côtés de dragons taïwanais, de cyclistes, d’ascenseurs et d'écrans de télévision. Sa performance à lui n’est ni artistique, ni sportive, ni technique : Irving Kahn est simplement le plus vieux courtier au monde. A bientôt 106 ans, il se rend encore tous les jours dans son bureau de Madison Avenue. Kahn Brothers est une entreprise de courtage qui gère environ 700 millions de dollars, et Irving valide chacune des transactions effectuées.

Certes, Irving Kahn n’est pas en grande forme : il ne voit ni n’entend plus aussi bien, et a besoin d’aide pour se déplacer. Mais une anecdote mérite d’être signalée : lors de l’immense panne de courant qui a frappé tout le nord-est des États-Unis en 2003, Irving a descendu les vingt-deux étages à pied. Il avait alors déjà près de cent ans.
De la radio à l'iPhone

Irving Kahn est né en décembre 1905. Il écoute la radio pour la première fois dans sa chambre en 1920 et il se rend pour sa première journée de travail à Wall-Street en 1928, avant le krach de 1929. Aujourd’hui, il possède un terminal Bloomberg dans son bureau et un téléphone portable (dont il a scotché le numéro sur la coque pour ne pas l’oublier). Par contre, contrairement à ses petits-enfants, il n'a pas réussi à adopter "l'iBock". Petite visite chez ce personnage haut en couleurs :

Irving Kahn est un mystère : il n’a jamais souffert de la moindre maladie grave et il ne prend pas de médicaments pour son cholestérol ou sa pression artérielle. Il n’a pourtant pas eu un style de vie particulièrement sain : beaucoup de viande, peu de sport, beaucoup de tabac.
"SuperAger" : Papi, ce héros

Les centenaires sont une espèce en voie de développement : d’après le National Institute on Aging, ils étaient 37 000 en 1990 et devraient atteindre les 4,2 millions en 2050. Pourquoi Irving Kahn vit-il si longtemps, et surtout si bien ? Son cas intéresse le docteur Nir Barzilai, de l’université de médecine Albert Enstein (New-York). Ce dernier a commencé ses recherches en 1998, en étudiant une cohorte de 540 personnes âgées de plus de 90 ans et leurs enfants. Spécificité de cette cohorte, ce sont tous des juifs ashkénazes, qui viennent d’Europe de l’est. Ce n’est pas parce qu’ils vivent plus longtemps qu’ailleurs (et ce en dépit de la formule juive "Qu’il vous soit permis de vivre jusqu’à 120 ans"), mais à cause de l’étonnante homogénéité de cette communauté américaine dont ses membres ont bien plus de gènes communs que n’importe quelle autre population choisie au hasard.

Le New York Magazine consacre un long reportage à la famille Kahn et aux études du docteur Barzilai sur les "SuperAgers", ces personnes qui vieillissent bien, épargnées par les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et le déclin cognitif. D'après les études du docteur Barzilai, sept marqueurs génétiques favorisent la longévité en limitant les risques de diabète, maladies cardiaques ou démences (comme la maladie d'Alzheimer). Les résultats confirment également ce que montre l'exemple d'Irving Kahn : à ce stade de longévité, le mode de vie ne joue plus aucun rôle. "Une vie saine vous aide à dépasser les 80 ans, mais pas les 100 ans", explique Nir Barzilai.

En fait, ces SuperAgers ne vieillissent pas différemment du reste de la population, ils vieillissent juste plus tard. En moyenne, une femme américaine est victime de son premier arrêt cardiaque à 72 ans. Helen, l'une des soeurs d'Irving, a elle attendu 105 ans... La longévité semble en effet être un secret de famille. Peter, le plus jeune des enfants Kahn, a aujourd'hui 101 ans.

Un business lucratif


Les études du docteur Barzilai ont des applications très pratiques : le développement de médicaments qui imitent l'effet des gènes de la longévité. Le laboratoire Merck a ainsi développé un médicament, actuellement en phase III d'essai clinique, qui imite l'action d'un gène identifié par Nir Barzilai, le CETP. Et le docteur Barzilai lui-même a créé une start-up pour synthétiser des peptides qui disparaissent avec l'âge, sauf chez les centenaires.

Une autre communauté est à l'étude : les habitants d'un village du sud de l’Équateur. Ces derniers vivent à l'écart du monde et présentent une caractéristique surprenante : une mutation génétique qui est à l'origine de leur très petite taille les protège également du cancer et du diabète. Dans ce cas encore, des scientifiques étudient comment reproduire les effets de ce gène. Permettre aux hommes de vivre, si ce n'est éternellement, du moins très longtemps : un vieux rêve, et un business lucratif.

Pour Irving Kahn, ce qui compte, ce n'est pas ce à quoi il doit sa longévité, mais plutôt comment garder son esprit vif et aiguisé. Sa méthode, faire le tri dans ses souvenirs afin de garder suffisamment de place pour en ajouter de nouveaux, lire les journaux, s’intéresser aux innovations telles que l'énergie solaire... "Si vous êtes en vie, vous avez encore la possibilité de trouver des réponses, de résoudre l'énigme sur laquelle vous bloquez. Ce qui compte, c'est la faculté d'aimer apprendre."

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez également visionner le documentaire en 5 parties, "Longevity genes" de l'université Albert Enstein sur les recherches du docteeur Barzilai (en anglais).

_________________
J'ai plus peur de nos propres erreurs que des plans de nos ennemis. Périclés


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 14 Fév 2012, 00:55 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Le mammouth laineux n'a peut être pas disparu.....





Une vidéo assez troublante. Si la qualité n'est pas des meilleures, je ne vois pour autant pas un ours avec un poisson dans la bouche mais bel et bien un pachyderme, qui plus est.... poilu.

Maintenant, image de synthèse ou vraie vidéo.... mystère.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: SCIENCES
MessagePublié: 14 Fév 2012, 01:09 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
Franchement, c'est très difficile de dire ce qu'on voit sur cette vidéo... Un Ours ? Un éléphant ? Autre chose ? Un hoax ? :wink: Est-ce même seulement filmé en Sibérie comme indiqué ? :wink: Mais on aimerait y croire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 191 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com