LibertyVox • Voir le sujet - ISRAËL
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 23 Oct 2018, 04:43

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6718 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 444, 445, 446, 447, 448
Auteur Message
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 22 Fév 2016, 18:04 
Du Crime
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Aoû 2006, 18:43
Messages: 8691
Localisation: dans la jungle
Ces engeances sont tellement nazes que je crois qu'ils n'auraient même pas le temps d'appuyer sur le bouton que Tsahal les aurait réduites en bouillie...

_________________
L'homme pense et Dieu rit
Cioran


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 22 Fév 2016, 19:21 
Davis
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Avr 2006, 16:14
Messages: 916
https://www.facebook.com/notes/david-belhassen/la-d%C3%A9testation-disra%C3%ABl-en-france-et-en-europe-est-elle-irr%C3%A9versible-/1747490092150722

La détestation d’Israël en France et en Europe, est-elle irréversible ?
David Belhassen·lundi 22 février 2016

Jusqu'en 1967 et la Guerre des Six-Jours, la grosse majorité des Français et des Européens avait pour Israël une réelle empathie, voire une admiration.

Les idéalistes Hébreux étaient vus comme le sel de la terre, des pionniers révolutionnaires portant le flambeau de l'espoir pour tous les petits peuples réduits à l’état de lambeaux. Tout en défrichant et plantant des arbres, ils montraient la voie aux ethnies opprimées afin qu’ils revendiquent leurs terres, leurs cultures ancestrales et leurs patrimoines historiques, saccagés et volés par les prédateurs impérialistes. Tout en faisant la cueillette des pamplemousses, ils rêvaient que la résurrection d'Israël allait drainer dans son sillage celle des ‘damnés de l’Histoire’ : Arméniens, Basques, Berbères, Bretons, Corses, Kurdes, et bien d’autres encore. Tout en asséchant les marécages et succombant à la malaria, ils se disaient que leur existence était un sacré camouflet à tous ceux qui prônaient un déterminisme machiavélique exigeant de 's'adapter' au « verdict de l’Histoire » et aux oukases des vainqueurs, des blocs des “super puissances”, et de la nébuleuse arabo-islamique. Comme si une supériorité militaire ou démographique impliquait une suprématie civilisatrice.

En se levant à l'aube, ils refusaient obstinément l'idée perverse que l'Histoire de l’existence d'un pays démarrait après une conquête, ou que le conquérant était seul habilité à la ‘mise à zéro’ du compteur de l’Histoire. A travers les rayons du soleil qui leur brûlaient la peau, ils entrevoyaient une nouvelle conception du monde, celle de l'antériorité des droits des 'peuples premiers' sur leurs terres. En dansant la hora – la bourrée locale - après une journée de dur labeur jusqu'au crépuscule, ils exigeaient la justice historique pour un peuple opprimé, spolié de sa terre. Ils osaient aspirer à une humanité qui ne soit plus régie par ‘la loi du plus fort’ mais par ‘le droit du plus juste’, et dans laquelle l'exploitation de l'homme par l'homme serait abolie.

Dans ce but, ils fondèrent le kibboutz, cette collectivité égalitariste qui fut une des plus belles réalisations humaines. De jeunes volontaires, venus des quatre coins du globe pour participer à cette formidable expérience humaine où l'argent était banni, repartaient chez eux enthousiastes, extasiés et fascinés de ce qu'ils avaient vu et vécu. Qui pouvait imaginer à l'époque que nous vivions le chant du cygne de cette empathie ? En quelques années en effet, la fascination pour l'idéal des Hébreux revenus sur leur terre ancestrale fut balayée, et avec elle toutes les valeurs de l'État d'Israël. Le sionisme devint la risée de tous. Il fut même désormais affublé du sobriquet “d'expan-sionisme”.

En tant que « fruit véreux du sionisme » dixit les antisionistes, Israël est un État mis au ban des nations. Pis ! Le seul au monde dont la création est remise en cause. Et lorsqu'on concède du bout des lèvres son droit à l'existence, c'est après s’être empresser d'ajouter avec un petit air contrit : « par complexe de culpabilité dû à la Shoah ». Mais on n’oublie pas de faire la remarque assassine : « Mais les Palestiniens ne doivent pas faire les frais de notre complexe envers les Juifs » ! C'est donc, qu'en son for intérieur, le commun des mortels en Europe conteste la légitimité intrinsèque, voire la légalité de l'État d'Israël.

Dans ses premières années pourtant, l’opinion occidentale avait manifesté son ‘emballement’ pour ce minuscule État auquel personne ne donnait de chance de survie et qui avait miraculeusement vaincu la coalition arabiste. On devait – même de mauvais gré - reconnaître que la ‘résurrection’ de ce peuple tenait bel et bien du miracle ! Traduite en termes laïcs et rationnels, elle ne pouvait qu'interpeller les consciences. N'était-ce pas la première fois dans l'Histoire qu'un peuple chassé et spolié du pays de ses ancêtres y retournait, recrouvait sa terre désertifiée et la faisait refleurir à « la sueur de son nez » (c'est ainsi que la Bible le dit, et non à « la sueur de son front » ) ?

N'était-ce pas l'unique exemple d'un agrégat de cloportes qui recouvrait sa dimension de peuple, son État et sa souveraineté ? Un peuple dispersé parmi les nations « telle une brebis parmi les loups », ayant perdu à tout jamais - semblait-il - sa patrie décomposée depuis deux mille ans, et qui parvenait à retrouver à coups de pioches d'archéologie, son histoire, sa mémoire, son patrimoine, sa langue et sa culture ! Une ethnie réduite au statut de « congrégation religieuse décadente et fossilisée dans la liturgie de sa langue sacrée » (tel que les Juifs étaient perçus par les essayistes du XIXe siècle), qui fut souvent - si souvent - persécutée, meurtrie et amoindrie jusqu'à sa quasi extermination, et qui réussissait à ranimer la sève de son arbre sec ! Si on y ajoutait la dimension de ce qu'on appelle ( à tort) « la Shoah » (il valait mieux l'appeler « Hashmadah »), l'expression « renaître de ses cendres » prenait tout son sens.

C'est pourquoi dans les années 50 et aux débuts des années 60, l'opinion publique en France et en Europe, penchait naturellement pour le camp israélien. Israël était perçu comme un pays minuscule mais au dynamisme surprenant, un ilot démocratique et égalitariste dans une région où régnait le féodalisme le plus rétrograde et l'arbitraire des régimes arabistes-islamistes dictatoriaux et obscurantistes. Les Israéliens étaient regardés comme un petit peuple courageux luttant contre ses agresseurs sanguinaires. Le soutien au réactionnaire camp 'arabe' (à l'époque on ne disait pas encore « palestinien »), était l'apanage des groupuscules néo-nazis et fascistes ou des lecteurs de la gazette Minute. Jusqu'aux premiers jours de la guerre de 1967, après que les menaces d’exterminations d'Israël proférées au Caire par Nasser furent reprises en chœur par l’ensemble des dirigeants du 'Monde arabe', le bombardement foudroyant des bases aériennes égyptiennes fut naturellement appréhendé comme un acte israélien de légitime défense et pas le moins du monde une agression ou une attaque surprise en vue d'expansionnisme.

Et puis, quelque chose changea, imperceptiblement. Se posa alors la question du bien-fondé de la riposte au blocus de Nasser, à ses rodomontades de « détruire l'entité sioniste » et « de jeter tous les Israéliens à la mer ». La riposte israélienne n'était-elle pas « disproportionnée » ? Telle fut la grande question qui commença à poindre... Et l'hostilité envers Israël prit alors forme.

Après cette guerre éclair de 1967, et surtout depuis 1968 (et jusqu'aujourd'hui !), on assista à un revirement orchestré par des intellectuels de gauche qui se défendaient hypocritement d'être mal intentionnés. Ceux-là même qui avant 1967, encensaient Israël pour son progressisme comme le cinéaste Jean-Luc Godard et consorts, se mirent à justifier a posteriori le dixit « peuple fier et dominateur » gaullien. Véhiculée par la gauche, la bonne réputation de l'État d’Israël s'effrita. Une nouvelle image de marque se présenta soudain au public français. Ce n'était plus le petit David qui pour sa survie luttait avec bravoure et victorieusement contre le Goliath panarabiste, jusqu’à forcer l'émerveillement et le respect, mais une "excroissance impérialiste", “la tête de pont du méchant colonialisme occidental contre les pauvres petits peuples arabes”. Et le grand public immature et versatile commença à osciller entre les deux camps, au rythme des évènements et des positions intempestives du Général de Gaulle qui entendait mener une politique tiers-mondiste déclarée et pro-arabiste inavouée.

C’est alors que les différents groupes palestinistes regroupés en une 'organisation mère', l’OLP d'Arafat ( qui s’était hissé au rang de chef de file grâce à l'appui de Nasser, le promoteur du panarabisme et de la Ligue arabe), se réunirent en secret pour exploiter le filon de la bêtise de la gauche européenne ! Doué d'un flair et d'une ruse remarquables, Arafat comprit dans quel sens le vent soufflait. Bien que lui-même pur produit du réactionnisme, il sentit que la métamorphose était impérative. Il ne savait pas encore comment, mais il fallait que quelque chose arrive. La victoire fulgurante d'Israël en 1967 lui en avait fourni l'occasion. Les anciens discours politico-théologiques foisonnant d'incantations haineuses primaires et islamistes contre Israël pouvaient enfin, non pas être révolus, mais articulés dans un langage pseudo progressiste, moderne, voire marxisant, bien approprié à un public occidental estudiantin petit-bourgeois-en-mal-de-contestation.

Des émissaires propagandistes formés par de brillants intellectuels Algériens, anciens FLN, sillonnèrent les universités et investirent les campus parisiens, affichant une rhétorique marxiste d’apparat, accusant les « colons sionistes d'expulser les Palestiniens de leurs terres ». Plus personne n'était apte à ne serait-ce qu’écouter l'argumentaire sioniste affirmant qu'il ne s'agissait que d'un retour des Hébreux sur la terre de leurs ancêtres et que ces "colons" ne chassaient personne et ne s'installaient que sur des collines rocailleuses inhabitées depuis l'époque de l'occupant romain dans la Judée de jadis. Dans les quotidiens de gauche comme Combat ou Le Monde, des voix discordantes sur le déroulement de la guerre de 1967, insinuèrent même a posteriori que le bombardement au sol des avions égyptiens par l'armée de l'air israélienne, n'était pas une riposte à l'agression arabe, mais une offensive soigneusement préparée à l'avance. En fait, ils distillèrent l'idée perverse et sournoise que « c'était Israël l'agresseur ».

Beaucoup (y compris des membres de la "diaspora juive" !), adhérèrent à la thèse jusqu'à voir dans toute réaction armée israélienne aux menaces des 'Etats arabes' d’en « finir » avec Israël, quelque chose d’illégitime et même d’illégal. L'existence même de l'Etat d'Israël fut remise en question. Comme si une nouvelle ère de l’humanité n’attendait que son éradication pour s’épanouir. Comme si Israël était devenu “l’obstacle à la Pax Universalis” ! Voilà les racines de cette haine envers Israël.

Aujourd'hui, cette détestation viscérale de la ‘nouvelle gauche’ européenne à l’encontre d’Israël, n'a plus de retenue. Elle s'est pour ainsi dire 'lâchée', et rejoint sans plus aucun scrupule, à la fois les fantasmes les plus criminels des néo-nazis que la volonté assasine des panarabistes-palestinistes-islamistes de rayer Israël de la carte. Lorsqu’on voit tous ces gouvernements européens machiavéliques entretenir des relations plus qu’amicales avec des Etats et des régimes qui prônent la destruction totale d’Israël et de “jeter à la mer” et génocider ses habitants Hébreux, lorsqu’on voit un Obama ou un Hollande prêt à fournir la bombe atomique au régime sanguinaire des Ayatollas iraniens, on a tendance à croire que la boucle est bouclée et que la fin d’Israël approche ou est irréversible.

Et pourtant il se peut que rien n’est encore définitivement joué dans le “Grand échiquier”. De plus en plus de simples quidams de par le monde commencent à émerger de la torpeur angélique pro arabiste-palestiniste dans laquelle ils ont baigné durant ces cinq décénies. Ils se réveillent et comprennent que si l’Etat d’Israël tombe, c’est tout le monde libre et humaniste qui tombera ! Bientôt, ces citoyens de bonne volonté feront tomber leurs gouvernements respectifs, leurs dirigeants pourris, corrompus, traîtres, et vendus ! Et les plus courageux et les plus idéalistes parmi eux formeront “Les bataillons de la liberté et de la dignité humaine”. Ils viendront combattre aux côtés d’Israël et ensemble Israéliens et “Justes des nations” seront le rempart invincible qui écrasera les Daesh, les Hamas, les El Qaïda et consorts.

_________________
Image

Signature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 30 Avr 2016, 17:07 

Enregistré le: 31 Aoû 2007, 11:15
Messages: 310
Localisation: Royaume libre et areligieux du Père Utopie
Pétition contre le vote par la France de la résolution niant le lien entre le Judaïsme et Jérusalem à l’UNESCO

http://www.europe-israel.org/2016/04/petition-contre-le-vote-par-la-france-de-la-resolution-niant-le-lien-entre-le-judaisme-et-jerusalem-a-lunesco/

Cette pétition sera transmise au Président de la République, au premier ministre et au ministre des affaires étrangères.

Monsieur le Président de la République,

Les Français épris de lumière et de vérité sont profondément choqués que la France ait apporté son vote favorable à la résolution de l’UNESCO niant tous liens entre le Judaïsme et la ville Sainte de Jérusalem, présentée par certains pays Arabes.

Que les Etats arabo-musulmans et leurs valets s’acharnent contre Israël au point de commettre cette ineptie négationniste et révisionniste, n’est guère surprenant. Mais que la France, pays des Lumières, se laisse entraîner dans cette résolution mensongère et obscurantiste, interpelle sur le rôle de la France à l’UNESCO.

Créée pour favoriser les relations entre les peuples, et protéger les valeurs et la culture universelle, l’UNESCO aujourd’hui, comme l’ONU dont elle émane, sombre dans l’obsession anti-israélienne, à croire que les diplomates de ces instances internationales seraient inemployés sans l’Etat juif qui recueille le plus de résolutions hostiles, accusatrices, bien que mensongères. (...)

Cette résolution infâme ne peut que conforter le terrorisme islamiste anti-juif en Israël mais aussi en France en offrant des arguments de détestation des Juifs déjà largement menacés par cette idéologie mortifère.

La France est l’un des rares pays occidentaux à avoir voté favorablement cette résolution révisionniste tandis que ses principaux alliés ont bien perçu les dangers d’un tel vote et l’ont rejeté.

Monsieur le Président de la République, la France s’honorerait à faire abroger cette dernière résolution révisionniste ou pour le moins à retirer son vote insupportable.

A défaut d’un changement de position de la France, les français devraient considérer que le diplomatie française est devenue l’instrument des pays Arabes souhaitant la disparition pure et simple du Judaïsme.

Les français indignés

(Quels historiens ont été consultés ?)

_________________
“On naît seul, on vit seul, on meurt seul. C'est seulement à travers l'amour et l'amitié que l'on peut créer l'illusion momentanée que nous ne sommes pas seuls.” Orson Welles


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 16 Juin 2016, 23:10 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Mai 2005, 19:11
Messages: 1697
Localisation: Nunavut
:shock: :shock: :lol: 8)

_________________
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 17 Juin 2016, 08:32 

Enregistré le: 31 Aoû 2012, 10:43
Messages: 792
Accepter des vipères sur vos terres !!!! Il me rappelle quelqu'un d'autre que les juifs ce brave homme :amen: :rofl:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 17 Juin 2016, 12:04 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Mai 2005, 19:11
Messages: 1697
Localisation: Nunavut
Ouais :lol:
;;;;;;;;
Mais bon un Dieudonousse sioniste c'est fendard. :rofl:

_________________
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 09 Jan 2017, 12:40 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
En juillet dernier on célébrait le 40ème anniversaire de la libération des otages d'Entebbe et les dégâts en France entre 1976 et 2016 ont été gigantesques. Il est temps d'opérer une révolution des esprits. « Freedom is not free ! », « la liberté n’est pas gratuite » et nous devrions nous en souvenir au moment de voter à la présidentielle... 2017 est un tournant, faute de bien le prendre nous allons nous en mordre les doigts.

https://www.youtube.com/watch?v=LfQ8YyEbGe8


http://www.actuj.com/2016-06/israel/3747-jacques-tarnero-a-entebbe-les-salauds-sont-les-terroristes-allemands-et-palestiniens

Jacques Tarnero : « A Entebbe, les salauds sont les terroristes, allemands et palestiniens »
Par Sandrine Szwarc Le 30/06/2016 à 18h00 (MAJ Le 04/07/2016 à 16h00)

Si la liberté a un prix, l’exploit d’Israël à Entebbe en porte le témoignage. Pour le marteler, le sociologue, essayiste et documentariste Jacques Tarnero prépare un documentaire, “La liberté a un prix/Freedom is not free” dont la sortie est prévue au printemps 2017.

Actualité Juive : Vous travaillez actuellement sur un film documentaire concernant le raid d’Entebbe dont on célèbre ces jours-ci le quarantième anniversaire. Quelle en est l’origine ?

Jacques Tarnero : L’idée de faire un film sur Entebbe est née du souvenir que j’avais de cette affaire. Pour moi, il représente la plus parfaite illustration du code éthique de Tsahal à propos de la « pureté des armes ». Je ne connais pas beaucoup d’opérations militaires incarnant à ce point la lutte du Bien contre le Mal. Je pourrais intituler ce film : « Les salauds, les héros et les corniauds », tant chacun est dans un rôle exemplaire. Les salauds sont les terroristes, allemands et palestiniens. Ils vont trier entre les passagers, séparant les otages israéliens et juifs des autres otages non-juifs. Et ce sont des Allemands d’extrême gauche qui vont participer à ce tri ! Au nom de la libération des peuples et de la justice pour les Palestiniens ! Le salaud grotesque c’est Idi Amin Dada qui va héberger et protéger les terroristes. Les héros, ce sont les passagers otages, dignes jusqu’au bout. Ce sont les membres de l’équipage de l’Airbus d’Air France qui ont refusé d’abandonner leurs passagers. Ils méritent d’être nommés Justes parmi les Nations car ils ont protégé des Juifs au péril de leurs propres vies. Le commandant de l’Airbus d’Air France, Michel Bacos est un héros en Israël. Il a eu cette parole fabuleuse quand la télévision lui a demandé : « Comment saviez-vous que c’étaient les Israéliens qui venaient vous libérer ? ». Il a répondu : « Et qui d’autre vouliez-vous que cela fût ? ». Cette réponse a déplu à certains dans les hautes sphères françaises à l’époque. Les héros, ce sont enfin les soldats de ce commando de l’armée israélienne qui ont accompli cet invraisemblable exploit. Il faut nommer deux d’entre eux : Yoni Netanyahou qui commandait la force d’assaut et qui a été le seul soldat de Tsahal tué, et Sorin Hershko, qui est resté paralysé à vie après qu’une balle lui a sectionné la moelle épinière. Les pilotes des avions Hercule, sur qui reposait toute la réussite de cet exploit, sont aussi des personnages fabuleux de modestie. Ils ont réussi quelque chose d’invraisemblable. Les corniauds enfin ce sont tous ceux qui ont fait la fine bouche devant cet exploit : il s’agit d’un avion français, de passagers français, d’un équipage français et c’est Israël qui vient les libérer. La France de Giscard d’Estaing dit merci du bout des lèvres. La presse de gauche fait la grimace ou condamne : Libération titre « championnat du terrorisme, Israël en tête » !

A.J.: Le commando terroriste est-il une illustration du nazislamisme ?

J.T. : Le commando se définissait comme révolutionnaire d’extrême gauche. Il anticipe la conférence de l’ONU à Durban contre le racisme, en 2001 où l’on a crié des « mort aux Juifs » au nom de l’antiracisme. L’identité politique de ce commando est au contraire exemplaire du renversement du sens des mots. Il prétend agir pour la justice et il va trier entre les passagers, séparant juifs et non-juifs. Ainsi il va reconduire - au nom de la liberté - les gestes des bourreaux nazis de la génération d’avant. Personne n’a voulu comprendre à l’époque ce que symboliquement cela signifiait de la part de jeunes Allemands : la rédemption du crime nazi par le crime révolutionnaire. Joshka Fischer, gauchiste à l’époque (il deviendra ministre des Affaires étrangères du chancelier Shroeder) va dénoncer cette action. Elle constituera pour lui un révélateur et sa rupture avec l’extrême gauche. Ce n’est qu’au début des années 80, après la montée en puissance de l’islamisme que le gauchisme va virer à l’islamogauchisme.

A.J.: On ne le répète pas assez : en quoi l’action militaire israélienne pour libérer les otages a été exemplaire ?

J.T. : L’action militaire israélienne est exemplaire à plusieurs titres. D’abord la prise de décision. Celui qui décide est seul, et le Premier ministre Yitzhak Rabin a décidé. Tout repose sur lui, comme sur le pilote du premier avion Hercules qui va poser son appareil dans le noir. Cela aurait pu tourner à la catastrophe tant les risques étaient grands. Il a fallu une audace inouïe pour imaginer une telle opération. Il faut se remettre dans le contexte psychologique de l’époque. Il y a eu le traumatisme de la guerre de Kippour, celui de l’attentat des jeux olympiques de Munich, de Maalot, de Lod. Israël n’arrête pas de porter le deuil, et brusquement avec une énergie fabuleuse Israël renverse le cours de l’histoire et ceci grâce à une poignée d’hommes. Israël a utilisé la force armée pour combattre un terrorisme ignoble à tous points de vue qui avait pris des civils innocents en otage. Que l’Humanité et Libération à l’époque, aient condamné l’action d’Israël est aussi exemplaire de cette ignominie idéologique dont la gauche de la gauche est souvent friande.

A.J.: Et paradoxalement, le Quai d’Orsay a condamné les victimes. Entebbe serait-il une étape dans « la politique arabe de la France » ?

J.T. : Le Quai d’Orsay est resté fidèle à lui-même, c’est-à-dire un organe réactionnaire, perpétuant une vision absurde du rôle de la France au Proche-Orient, faisant les yeux doux à ses ennemis, alors qu’elle se prétend protectrice des Chrétiens d’Orient... Les locataires du Quai d’Orsay se rêvent en Lawrence d’Arabie illusoires. A l’époque le Quai qui est piloté par Jean Sauvagnargues, va déplorer l’action contre l’Ouganda tout en se félicitant de la libération des otages sans nommer leurs libérateurs. La « politique arabe » de Giscard d’Estaing a sans doute été la plus antipathique pour Israël, suivie de peu par celle de Chirac.

A.J.: En conclusion, quelles sont les leçons à retenir d’Entebbe que vous traiterez dans votre long-métrage ?

J.T. : Les leçons d’Entebbe se résument en une formule qui est celle gravée dans le monument à Washington, honorant les marines américains tombés à Omaha Beach : « freedom is not free ! », « la liberté n’est pas gratuite ». Elle a un prix, celui du courage, et Israël, cette nuit du 3 au 4 juillet 1976 était l’incarnation du courage, c’est-à-dire tout ce qui fait défaut à l’Europe aujourd’hui.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 09 Jan 2017, 14:12 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
A ce sujet :

Soutien au peuple israélien après le terrible attentat islamiste de Jérusalem. MLP

https://mobile.twitter.com/mlp_officiel?lang=fr


_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 04 Avr 2018, 11:12 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Mai 2005, 19:11
Messages: 1697
Localisation: Nunavut
Gaza-Paris :nause2: :nause2:


Les françousses sont des gens curieux. Ils préfèrent les amitiés douteuses des Émirs et autres extrémistes islamistes, ils pourfendent Israéliens et Russes à grand coups de cimeterre.
;;;;;;;;
Dégueulasse cette politique a courte vue basée sur vos ventes de rafales et vos achats de pétrole... :tetmu: :nause2:

_________________
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 06 Mai 2018, 19:32 
L'Oeil

Enregistré le: 15 Déc 2008, 18:58
Messages: 2632
Pas exactement... Ne pas confondre les Français et "l'établissement", savoir l'oligarchie et les media à sa solde !

Dernier exemple connu, la condamnation des propos de Trump sur le Bataclan, pourtant plein de bon sens ! Quelle honte d'entendre tous ces navets geindre !!! :fire:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 10 Mai 2018, 02:03 
De couette
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 31 Déc 2008, 17:57
Messages: 1190
Salutations à tous, y compris notre ami Québécois (dont le pays, je rappelle, hrm, a élu quand même M. Trudeau :mrgreen: ).

Espérons que nos autres camarades retrouverons le chemin de l'asile.


Amitiés,


M.

_________________
THYBRIM MULTO SPUMANTEM SANGUINE CERNO

ENOCH WAS RIGHT...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 18 Mai 2018, 07:11 
River
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Juin 2005, 21:02
Messages: 3795
Excellente analyse.

_________________
La politique fut d'abord l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. A une époque suivante, on y adjoignit l'art de contraindre les gens à décider sur ce qu'ils n'entendent pas. Paul Valéry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: ISRAËL
MessagePublié: 24 Juil 2018, 18:35 
L'Oeil

Enregistré le: 15 Déc 2008, 18:58
Messages: 2632
Oui, comme d'hab ! C'est pour ça que RTL a débarqué Zemmour définitivement à la rentrée !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6718 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 444, 445, 446, 447, 448

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot], Google [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com