LibertyVox • Voir le sujet - RUSSIE
 
 
Retour à l'accueil
Index du forum

LibertyVox

La voix est libre !
Nous sommes le 22 Sep 2021, 19:33

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2483 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 162, 163, 164, 165, 166  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 16 Fév 2016, 20:30 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Si on pouvait récupérer Constantinople et vaporiser la Mecque, moi ça me va, histoire de calmer à tout jamais les adorateurs de la secte Borg. :vomi: et ce jour-là il faudra sabrer le champagne pour service rendu à l'humanité.

:champ:

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 16 Fév 2016, 23:30 
L'Oeil

Enregistré le: 15 Déc 2008, 18:58
Messages: 2655
OptimusPrime a écrit:
L'OTAN ne suivra pas la Turquie. SI elle le fait, elle sera anéantie.... et être détruit, c'est vraiment pas bon pour le business !

Surtout qu'il faudrait que la Turquie soit agressée ! Or, si c'est elle qui pénètre sur le territoire syrien, c'est elle l'agresseur !!! Il Et vrai qu'Obamacrade pourrait bien tourner cela en mascarade...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 17 Fév 2016, 03:02 
De couette
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 31 Déc 2008, 17:57
Messages: 1190
Les Américains ne vont pas bouger de façon décisive à neuf mois de leur élection présidentielle. Leur souci principal aujourd'hui est de colmater les fuites de leur système financier et monétaire pour éviter un 1929 puissance cent.

Le seul souhait que l'on puisse avoir pour leur prochaine échéance électorale, du reste, serait de voir ré-émerger une ligne isolationniste. A cet égard, les moins pires potentiels seraient Sanders et Trump. La Clinton est dans la droite ligne démocrate-interventionniste (pure continuité d'Obama), et les autres républicains sont encore trop imprégnés de néo-conservatisme (moins qu'à l'époque Bush, mais il y a une inertie puissante qui ne s'est pas encore arrêtée). Et encore, on a échappé à la folie de McCain...

Dans cette ploutocratie de plus en plus détestable, Trump a l'avantage de l'indépendance financière. Il répète à l'envi vouloir mettre au pas les excès spéculatifs des hedge funds. Irait-il jusqu'à limiter le pouvoir de la finance au profit de l'économie ? Mystère... (d'autres l'ont fait avant lui). On sait qu'Obama, lui, malgré ses airs de messie de gauche, était clairement le candidat de Wall Street, ce que les Français n'ont jamais voulu comprendre. En outre Trump avait désapprouvé l'invasion de l'Irak de 2003.

Quant à Sanders, dont on a du mal à penser qu'il puisse être élu, il serait sans doute une sorte de Carter plus porté sur le "sociétal" que sur la géostratégie. Mais ce n'est là aussi que spéculation. L'appareil politique américain est fort complexe, y compris dans sa vision géopolitique, justement, qui n'est pas univoque. Il y a le Département d'Etat, le Pentagone, la CIA, la Sécurité nationale (présidence), etc.

Depuis ces dernières années, le consensus est : "sauver le dollar par la planche à billets, privatiser les gains et nationaliser les pertes, faire barrage à l'arc énergétique et stratégique russo-sino-indien pour sanctuariser les deux premiers objectifs (étant donné que toute concurrence au dollar ruine cette belle cupidité -et je ne parle pas d'un retour à l'étalon-or !).

Enfin, qui vivra verra.

M.

_________________
THYBRIM MULTO SPUMANTEM SANGUINE CERNO

ENOCH WAS RIGHT...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 17 Fév 2016, 03:16 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Le seul candidat valable est Trump, jusqu'à preuve du contraire.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 12 Mar 2016, 03:15 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Heureusement qu'internet existe, sans cela il y aurait encore des cons ou connards pour croire à ces conneries. Dans l'article qui suit il y a une vidéo.

http://fr.novopress.info/199294/poutine-accuse-dinstrumentaliser-linvasion-migratoire-par-ceux-la-memes-qui-lont-fomente/

Poutine accusé d’instrumentaliser l’invasion migratoire… par ceux-là mêmes qui l’ont fomenté
10/03/2016 – MONDE (NOVOpress)

L’analyse de la TV de réinformation allemande Kla TV démontre s’il en était besoin le rôle des États-Unis dans l’invasion migratoire qui frappe l’Europe. Tant l’État américain que le représentant de la super classe mondiale George Soros ont encouragé cette situation dont ils tentent maladroitement de faire porter le chapeau à la Russie.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 30 Mar 2016, 23:27 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Un Batchoushka mort avec honneur, paix à son âme, почивај у миру

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article7009

Traduction de la demande de l’officier russe des forces spéciales en Syrie d’une frappe aérienne sur sa propre position pour détruire les attaquants de Daesh
mardi 29 mars 2016, par Comité Valmy

Un ami a posté la conversation de l’officier russe des forces spéciales en Syrie qui a demandé une frappe aérienne sur sa propre position pour détruire les attaquants de Daesh. Transcription des derniers mots du commando des Forces Spéciales russes. S’IL VOUS PLAIT, PARTAGEZ. Traduit du russe

Officier : Commandant je suis piégé, je répète je suis piégé.

Commandant : S’il vous plaît, répétez et confirmez.

Officier : Ils m’ont vu, il y a des tirs partout, je suis coincé. Je demande l’évacuation immédiate.

Commandant : Demande d’évacuation reconnue.

Officier : S’il vous plaît dépêchez-vous, il me reste peu de munitions, ils semblent partout, je ne peux pas tenir très longtemps, s’il vous plaît dépêchez-vous.

Commandant : Confirmé, retenez-les, continuez à riposter, allez dans une position sûre, l’appui aérien suit, donnez vos coordonnées.

Officier : Il donne les coordonnées qui sont floues dans la traduction.

Commandant : Le Commandant répète les coordonnées qui sont floues. Confirmez.

Officier : Confirmé, s’il vous plaît dépêchez-vous, j’ai peu de munitions, ils m’encerclent, les salauds.

Commandant : Douze minutes jusqu’à l’évacuation, retournez à une position sûre. Je répète : retournez à une position sûre.

Officier : ils sont proches, je suis encerclé, c’est peut-être la fin, dites à ma famille que je les aime tendrement.

Commandant : Retournez à la ligne verte, continuez le feu, l’aide est en route, suivie d’un appui aérien.

Officier : Négatif, je suis encerclé, il y a tant de ces salauds.

Commandant : Dix minutes, retournez à la ligne verte.

Officier : Je ne peux pas. Ils m’ont encerclé et se rapprochent. S’il vous plaît dépêchez-vous.

Commandant : Allez à la ligne verte, je répète allez à la ligne verte.

Officier : ils sont là dehors, menez l’attaque aérienne maintenant s’il vous plaît. Dépêchez-vous, c’est la fin, dites à ma famille que je les aime et meurs en me battant pour ma patrie.

Commandant : Négatif, retournez à la ligne verte.

Officier : Je ne peux pas. Commandant, je suis encerclé. Ils sont là dehors. Je ne veux pas qu’ils me prennent et me paradent. Menez l’attaque aérienne. Ils vont faire une mascarade de moi et de cet uniforme. Je veux mourir avec dignité et que tous ces salauds meurent avec moi. S’il vous plait ma dernière volonté, menez l’attaque aérienne. De toute façon, ils vont me tuer.

Commandant : S’il vous plaît confirmez votre demande.

Officier : Ils sont là dehors, c’est la fin commandant, je vous remercie. Dites à ma famille et à mon pays que je les aime. Dites-leur que j’ai été courageux et que je me suis battu jusqu’à ce que je n’en puisse plus. S’il vous plaît prenez soin de ma famille, vengez ma mort, au revoir commandant, dites à ma famille que je les aime.

Commandant : pas de réponse, ordonne la frappe aérienne.

Quelle triste retranscription des enregistrements. Vive la Russie !
Traduction et transcription : Comité Valmy

Source : The Saker- commentaire de Uncle Bob 1. 27 mars 2016, 1:04 PM UTC http://thesaker.is/exposed-plans-to-balkanise-syria/

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 31 Mar 2016, 04:26 
Si ma tante
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mai 2005, 13:46
Messages: 16595
C'est beau mais la source est plus que floue... C'est en fait un commentaire d'un lecteur publié sur un blog à la suite d'un article qui n'a rien à voir avec le sujet évoqué. Ca sent le hoax de propagande à plein nez, même si la situation évoquée est réaliste. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 08 Avr 2016, 13:51 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
L'info a l'air véridique, toujours à confirmer.

https://fr.sputniknews.com/international/201604041023923653-syrie-palmyre-soldat-russe-mort/

Mort en héros: le soldat russe tombé à Palmyre émeut les Américains
---------------------------------------------------
http://lesakerfrancophone.fr/lukraine-se-transforme-en-liberia

L’Ukraine se transforme en Liberia
Par Oriental Review – Le 25 mars 2016 – Source Oriental Review.

Plus tôt ce mois-ci, en prononçant son discours public à Kiev, Les défis d’un monde en perpétuel changement, l’ancienne secrétaire d’État américaine Condoleezza Rice a fait une remarque inspirante pour quiconque penserait que l’on vit mal en Ukraine : «Vous devriez aller au Liberia, où le niveau de vie est bien plus bas, ensuite vous serez satisfaits.»

Ironiquement, Forbes Ukraine a réagi à cela avec une analyse légèrement perplexe qui a néanmoins conduit à une conclusion d’une parfaite logique : «Bien que le Liberia ait une des économies les plus faibles du monde, il n’a qu’un léger retard par rapport à l’Ukraine en ce qui concerne un certain nombre de paramètres macroéconomiques.» Et le magazine a défendu son argument avec quelques statistiques anémiques (manquant cependant de mentionner que le taux de 85% de chômage du Liberia est bien pire qu’en Ukraine, même aujourd’hui.)

La rapide détérioration de l’économie ukrainienne sur les deux années post-Maïdan n’est plus un sujet tabou dans la presse internationale (l’article de l’éminent académicien américain et ancien diplomate Nicolaï Petro dans le Guardian en est une preuve évidente). Mais, pour faire court, la situation dans son ensemble a l’air encore plus déprimante.

Les gens se bousculent pour quitter l’Ukraine

Une agence d’intérim basée à Kiev affirme que, selon ses sondages, 70% de la population ne voit aucun futur en Ukraine. Dix Ukrainiens sur onze sont prêts à quitter le pays si on leur offre un travail à l’étranger. Quarante pour cent des travailleurs en col blanc de Kiev ne voit aucun avenir assuré. Un autre sondage montre que, comparé à la période pré-Maidan, le pessimisme public augmente. Seuls 19% des sondés s’attendent à ce que 2016 amène des changements positifs (ils étaient 42% en 2013).

C’est un sentiment plutôt compréhensible si nous regardons les revenus moyens en Ukraine. Selon les données officielles du ministère des Finances (du 2 mars 2016), le revenu moyen en Ukraine n’est que de 4 362 hryvnias par mois : approximativement 145 euros. Le salaire mensuel minimum est actuellement à 1 378 hryvnias : 46 euros. La grande majorité des travailleurs ukrainiens doit donc s’en sortir avec un salaire de 2000 à 3000 hryvnias (70-100 euros) par mois. Et le nombre de travailleurs décline chaque jour. En septembre 2015, le ministre ukrainien des Politiques sociales Valery Iarochenko reconnaissait que le taux de chômage avait atteint le plus haut point de l’histoire de l’Ukraine en tant que pays indépendant, avec 23% de jeunes Ukrainiens incapables de trouver un emploi (dans les parties de la région de Donetsk contrôlées par Kiev, ce chiffre s’approche de celui du Liberia : 50% !).

Les bas salaires et le chômage de masse ne sont pas les seules épreuves que l’Ukrainien ordinaire doit affronter. Pour satisfaire les exigences du FMI, le gouvernement ukrainien doit augmenter les charges d’habitation et de service public au moins deux fois par an. En conséquence, la facture moyenne par foyer a bondi de 695 hryvnias il y a un an, à 1 250 hryvnias en janvier 2016 – une hausse de 80%. Ainsi, théoriquement (et souvent dans les faits), une famille reposant sur un seul salaire et vivant dans un modeste appartement, pourrait avoir besoin de survivre avec la somme misérable de 128 hryvnias – à peine plus de 4 euros ( !) – qu’il reste chaque mois après que les impôts et factures ont été payés ! En tenant compte de la différence de latitude (et de climat), l’Ukraine actuelle pourrait effectivement être qualifiée de Liberia du Nord !

Dans le même temps, l’indice du prix des marchandises en Ukraine a augmenté de 40,3% en 2015. Étant donné que cette crise coïncide avec une réduction de 15% des pensions pour les retraités qui ont un emploi d’appoint (cette mesure d’austérité a été annoncée par le Premier ministre Iatseniouk en janvier 2015), la majorité des personnes âgées ukrainiennes est maintenant confrontée à une situation catastrophique. Jusqu’à présent elles ont réussi à s’en sortir grâce à leurs économies personnelles, mais ces ressources s’assèchent : selon la National Bank, en 2015 les Ukrainiens ont vendu 2 233 milliards de dollars et en ont acheté seulement 0,684. Les experts locaux estiment que les citoyens ukrainiens épuiseront leurs ressources personnelles d’ici la fin de 2016.

Il n’est donc pas étonnant de voir les Ukrainiens quitter en masse leur pays pour l’Europe, la plupart vers la Pologne (près de 400 000 ont franchi la frontière l’année dernière), tentant désespérément de trouver n’importe quel travail payé. Là-bas ils sont trompés, arnaqués et cyniquement exploités, mais ils préfèrent endurer un tel traitement plutôt qu’essayer de gagner à peine de quoi mener une misérable vie chez eux.

La désindustrialisation de l’Ukraine prend de la vitesse

La soudaine rupture des liens commerciaux entre la Russie et l’Ukraine, due aux mesures suicidaires que Kiev s’est imposées, a donné lieu à une baisse de 10,7% du PIB en 2014, et de 13,4% en 2015. Le commerce extérieur, import et export, s’est réduit d’un tiers. Les espérances naïves du gouvernement en place à Kiev – que les produits ukrainiens puissent pénétrer les marchés européens – ont été mises en lambeaux (selon Nicolaï Petro, la plus grosse exportation de Kiev vers l’Europe, selon les quotas agricoles établis par le traité de l’association UE-Ukraine, est le miel).

Cette situation de dégénérescence économique et sociale, accompagnée de la libre circulation d’armes de contrebande sorties de la zone de l’OAT [Anti Terrorist Operation Zone, le Donbass en langage kievien, NdT], a conduit à un tsunami de crimes, sans précédent en Ukraine. Dans les deux années qui ont suivi Maidan, le nombre d’actes criminels enregistrés a doublé. Concrètement, les groupes de maraudeurs, les vols à main armée et les meurtres en pleine rue deviennent quotidiens, et beaucoup d’incidents ne sont pas signalés. Selon les derniers résultats de l’Institut de La Haye pour des projets innovants en matière de justice, 44% des Ukrainiens ne font confiance ni à leur système judiciaire, ni aux organismes d’application de la loi. Certains gangs nationalistes (des bataillons de volontaires) semblent opérer hors la loi, et ignorent chaque tentative des autorités publiques pour les contenir. Les scandales récents (la contrebande d’ambre dans la région de Rovno, le blocus de la Crimée et les barrières mises en place pour bloquer les camions de transit russes) ne sont que la face visible de l’iceberg des activités criminelles des groupes radicaux en Ukraine, celle qui a attiré l’attention des médias. La plupart des incidents criminels ne fait pas les gros titres. Par exemple, une centaine d’affaires traîne actuellement au sein du système judiciaire contre les membres du bataillon d’Aidar qui ont commis des attaques criminelles, dont de graves accusations de crimes de guerre au Donbass, chacune d’entre elles prenant la poussière dans les tribunaux ukrainiens.

Les fans de football hollandais qui se sont rendus en Ukraine à l’occasion de l’Euro 2012 et qui partagent en ce moment inconsidérément le hashtag #TakIsJa, devraient réaliser que le pays qu’ils ont vu il y a quatre ans n’existe plus.

Il n’y a effectivement plus d’État en Ukraine

Les autorités sont trop occupées à chercher à amadouer chaque détenteur de pouvoir – l’ambassade US, les oligarques locaux, le Secteur droit, et divers groupes mafieux – voyant en eux la seule force de légitimité du gouvernement et de possibilité de rester au pouvoir. Mais une chose qu’ils ne comprennent apparemment pas, est que n’importe quel gouvernement en manque de soutien populaire, et dépendant d’agents extérieurs, est plus vulnérable qu’ils ne pourraient jamais l’imaginer. Le dictateur libérien Samuel Doe, qui a pris le pouvoir suite à un coup d’État appuyé par les USA en 1980, a-t-il jamais rêvé qu’il serait dix ans plus tard forcé de manger sa propre oreille et serait ensuite publiquement exécuté par une tribu rivale ? Les chefs du Liberia du Nord ont peut-être la main sur leurs propres parcours politiques, mais pas sur le sort qui leur est destiné…

Traduit par Ismael, vérifié par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 13 Avr 2016, 00:52 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Je poste ici, vu que l'Arménie est membre de l'Union économique eurasienne, donc de-facto un problème russe. Le haut Karabagh (tout comme le Donbass) une république autonome ayant réussi grâce à sa proximité d'avec la Russie nucléaire, contrairement à la République Serbe de Krajina ayant malheureusement échoué.

http://lesakerfrancophone.fr/w-les-tensions-azeri-armeniennes-12

Les tensions azéri-arméniennes (1/2)
Par Andrew Korybko – Le 4 avril 2016 – Oriental Review

Image
=====================================================================
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/erdogan-s-en-va-t-en-guerre-ou-l-179741

Erdogan s’en va-t-en guerre ou l’histoire d’une raclée mémorable au Karabagh
par Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] (son site) samedi 9 avril 2016

« Les guerres ne sont jamais commencées par des gens intelligents. Elles sont commencées par des idiots » (Général Piotr Grigorenko, héros de l’Union Soviétique, cité en 1978 par le Dissident Vladimir Boukovsky)

Dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 avril, l’Azerbaïdjan a lancé une offensive de grande ampleur pour envahir la République Arménienne du Karabagh. Trois jours après, cette funeste initiative des présidents turcs et azerbaïdjanais MM. Erdogan et Aliev, a échoué un cessez le feu est en vigueur. On compte une centaine de morts (les responsables répondront-ils de leurs actes ?), des destructions, des exactions, deux peuples meurtris... pour rien. Sans oublier que nous sommes passés près d’une conflagration militaire russo-turc de bien plus grande envergure. Tout cela dans un assourdissant silence médiatique.

Que s'est-il passé ? Qui sont les acteurs, quels sont les vrais enjeux de cette guerre cachée des medias du Politiquement Correct...

Pour bien comprendre la séquence des événements et comment elle s'inscrit dans une actualité brûlante, nous allons revisiter l'Histoire de ce pays, détailler sa géographie, parler des enjeux et des acteurs du conflit et dire... qui est le gagnant qui est le perdant de cette conflagration qui vient d'opposer la Turquie et ses alliés islamistes à l'Arménie et son allié russe.

L'Histoire

Le Karabagh est à l’origine un territoire arménien, annexé, au travers de hasards de l’Histoire à la Russie des Tsars, puis à l’Union Soviétique. Staline détacha le Karabagh de l’Arménie, pour le rattacher, arbitrairement à l’Azerbaïdjan. A noter que ce rattachement était purement administratif. Le russe restait la première langue de l’Empire pour tous, Azerbaïdjanais comme Arméniens, et les habitants du Karabagh pouvaient sans difficulté continuer à parler arménien ainsi qu’à apprendre leur langue à l’école. Ils voyaient également leurs églises et leur religion préservée. La dictature communiste frappa beaucoup moins les églises dans les républiques chrétiennes du Caucase qu’en Russie ou dans le reste de l’Europe.

A noter que le Karabagh ayant été comme l’Arménie, contrôlé par les Russes puis les Soviétiques et jamais par les Turcs, il échappa, heureusement, au génocide.

A l’effondrement de l’URSS, l’Azerbaïdjan non seulement voulu récupérer le Karabagh mais aussi y imposer la langue azérie et la religion musulmane. Évidemment les Arméniens ne furent pas d’accord. Il s’en suivit une guerre meurtrière (30.000 morts) clairement remportée par l’Arménie qui, à partir du cessez-le-feu de 1994, contrôla 95% du territoire du Karabagh plus des territoires azerbaïdjanais substantiels qui jouxtent le Karabagh.

L’attitude de la Russie changea durant le conflit. D’abord elle soutînt du bout des lèvres, plutôt l’Azerbaïdjan, avant de se retourner clairement et massivement en faveur de l’Arménie.

Le Karabagh devînt une république indépendante non reconnue par la Communauté Internationale. La main passa des militaires aux diplomates et le « Groupe de Minsk » constitué de la Russie, des Etats Unis et la France, œuvre depuis cette date, à résoudre le conflit, pacifiquement autant que faire se peut.

Autre conséquence de la guerre : il s’en suivit une épuration ethnique voyant les minorités arménienne obligée de quitter l’Azerbaïdjan et azerbaïdjanaise de quitter le Karabagh.

L’actualité

Si dans les années qui suivirent 1994, la situation fut plutôt calme – je visitai moi-même le Karabagh en 2012, et pu m’en rendre compte - cela ne dura pas.

Régulièrement, depuis quelques années il y a des accrochages sur la ligne de contact. Des tirs azéris font souvent une ou plusieurs victimes arméniennes. Il s’en suit des ripostes arméniennes avec des victimes côté azerbaïdjanais.

Aussi l’attaque du 2 avril ne fut pas un coup de tonnerre dans un ciel bleu mais plutôt une détérioration accélérée d’une situation déjà très mauvaise.

Du 2 au 5 avril, les combats ont fait rage tuant au moins ( si on se base sur les pertes reconnues par chacune des parties pour leur propre camps) 70 combattants. Il ne s’agît plus d’escarmouches mais d’une vraie guerre avec destruction de chars d’assauts et autres drones à la clef.

Les Azerbaïdjanais ont pris quelques positions, qu’ils ont reperdues dans la foulée, globalement la frontière n’a pas bougée.

La géographie

L’Arménie est un pays montagneux. Plus de 90% se son territoire est en zone montagneuse. A l’Est de l’Arménie, toujours en zone montagneuse et toujours peuplé d’Arméniens se trouve la Karabagh. A l’Est du Karabagh vous avez une grande plaine qui se prolonge jusqu’à la Mer Caspienne et sa capitale Bakou, c’est l’Azerbaïdjan.

La géographie est claire : celui qui contrôle les hauteurs du Karabagh contrôle la route de Bakou.

Cela donne à cette république du Karabagh une importance stratégique qui s’ajoute à l’importance émotionnelle qu’elle peut avoir pour les Arméniens. Aujourd’hui, l’Arménie contrôle le Karabagh. Comme elle n’a aucun intérêt à envahir l’Azerbaïdjan pour en faire un territoire occupé vivier de terroristes islamistes( !), nous comprenons déjà qu’elle n’est pas à l’initiative de cette guerre

Le peuplement

Nous l’avons dit le Karabagh est une région historiquement arménienne.

La langue arménienne comprend deux dialectes : l’Arménien Occidental, parlé par les Arméniens qui viennent de la l’ « Arménie Historique » aujourd’hui occupée par la Turquie où eut lieu le sinistre génocide, et l’Arménien Oriental, la langue parlée aujourd’hui en république d’Arménie et à travers la diaspora orientale en Iran, en Syrie et au Liban notamment. La langue parlée au Karabagh se rattache à quelques variantes dialectales prés, à l’Arménien Oriental.

Cela fait des Arméniens du Karabagh des Arméniens très proches par la langue, comme par la géographie des Arméniens de la République d’Arménie. Pour prendre une image, les Arméniens du Karabagh sont à ceux de l’Arménie, ce que les Français Picards peuvent être aux Français Île-de-France !

Cela a son importance. Lorsque les Arméniens se battent pour le Karabagh, ils ne se battent pas pour de lointains cousins ou des territoires oubliés ! Ils se battent pour des gens qui sont leurs voisins et parlent la même langue qu’eux !

A noter que malgré 70 ans d’effort du Pouvoir Soviétique pour créer un « Homme Nouveau » en métissant les peuples, en encourageant les mariages mixtes, les populations ne se sont jamais mélangées. Elles ont au mieux cohabitées. Ce devrait être une leçon pour nos pouvoirs européens d’aujourd’hui qui voudraient rendre le métissage obligatoire…

De l’autre côté de la frontière, les Azerbaïdjanais sont des Turcs, nous pourrions dire « pure souche ». Un Azerbaïdjanais n’a aucune difficulté pour comprendre un Turc d’Ankara.

Il existe cependant une différence qui aujourd’hui passe inaperçue mais qui pourrait être une bombe à retardement si quelqu’un (Erdogan ?) rêvait de réunir l’Azerbaïdjan et la Turquie… les Azerbaïdjanais sont Chiites alors que les Turcs de Turquie sont sunnites !

Autre bombe à retardement dans la région. Les Azerbaïdjanais sont une minorité très importante… en Iran. Aujourd’hui cette minorité est calme et bien intégrée (comme la minorité arménienne d’ailleurs) dans l’Iran des Ayatollahs. Cependant un incendie (je veux dire une guerre civile ou étrangère) allumé en Azerbaïdjan pourrait avoir des répercussions allant jusqu’à une déstabilisation de l’Iran !

Nous voyons donc que les intérêts de l’Iran sont exactement les mêmes que ceux de la Russie ou de l’Arménie : que la région ne s’embrase pas. Parlons des autres protagonistes.

Les protagonistes extérieurs

Nous avons parlé de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie, parlons de la superpuissance de la région... la Fédération de Russie.

La Russie marche sur des œufs dans ce conflit. En même temps Elle appuie l’Arménie, chrétienne comme elle. Vladimir Poutine se pose en « Défenseur des Chrétiens d’Orient » et assume ce rôle, là comme en Syrie. Les Arméniens sont nombreux à Moscou et constituent à coup sûr une force de pression en faveur de leur république. L’Arménie est un allié sûr de la Fédération de Russie. Après l’éclatement de la Géorgie et l’explosion de l’Ukraine, Moscou ne peut pas se permettre de perdre ce poste avancé au-delà du Caucase. Et en même temps elle se doit de garder des bonnes relations à ses frontières avec les ex-républiques musulmanes soviétiques qui sont toutes, à une exception prés : l’Ouzbékistan, turcophones ! Elle y est en concurrence avec la Turquie. On comprend mieux pourquoi à travers le conflit du Karabagh, Ankara voudrait fâcher Moscou avec les Turcs du Monde Entier.

L’Iran est Politiquement proche de la Russie, elle lui ressemble, car elle est comme elle un vieil empire. Contrairement à la Russie ou à la Turquie, l’Iran n’est pas un acteur de premier plan dans ce conflit. Nous avons vu pourquoi l’Iran n’a aucun intérêt à voir s’allumer un incendie au Karabagh. D’autre part l’Iran est en guerre quasiment ouverte avec la Turquie en Syrie où elle intervient massivement (on en est à seize généraux et colonels iraniens tués !). La Perse entretient traditionnellement de bonnes relations avec l’Arménie. L’Iran a d’ailleurs une frontière commune avec l’Arménie, la seule qui soit ouverte avec la frontière géorgienne au nord.

L’Iran n’est pas tonitruante, contrairement à la Turquie d’Erdogan, mais elle sait être efficace dans la discrétion. Elle l’a montré en Syrie. C’est une ombre menaçante pour la Turquie…

Les Etats-Unis n’ont pas joué un rôle majeur dans ce conflit ; mais l’appel rapide au cessez-le-feu d’Obama fut quand même très important car il a très rapidement désolidarisé les Etats-Unis de l’Azerbaïdjan et surtout de la Turquie. C’est ce qui me fait dire que l’initiative est bien venue d’Ankara et non de Washington.

Il arrive dans l’Histoire que des seconds couteaux prennent des initiatives malheureuses pour eux et heureuses pour le Bon Camp. Ainsi quand il attaqua, sans en informer Hitler, la Grèce, Mussolini en obligeant les Allemands à venir à sa rescousse leur fit perdre deux mois dans l’attaque de l’URSS. Deux mois que les Nazis paieront très chers devant Moscou…

La Turquie a remporté non pas une victoire mais un triomphe sur l’Union Européenne grâce à l’affaire des migrants. Elle a mis nos gouvernements quasiment à genoux en s’imposant comme gardien de nos frontières contre de l’argent (on doit en être à 6 milliards) et en faisant rouvrir les négociations sur son adhésion. Voir un pays qui a inscrit le négationnisme dans sa loi (génocide arménien) qui occupe militairement la moitié d’un pays européen au mépris des résolutions de l’ONU (Chypre) qui aide Daesh (désormais Syriens et Russes ont mis la main sur les documents prouvant ce secret de Polichinelle) qui bombardent les Kurdes et tirent à coups de canon sur ses journalistes, s’installer à la table de négociation pour adhérer à l’UE, Monsieur Erdogan ne pouvait pas rêver plus grande humiliation de l’Europe Occidentale et plus belle revanche des batailles de Vienne et de Lépante !

Cerise sur le gâteau, les visas sont supprimés pour les terroristes venus de Syrie ou d’ailleurs qui peuvent se procurer un passeport turc au passage !

Mais la Turquie a aussi subit une défaite et un échec.

Défaite d’abord face à l’Autre Europe, celle du Monde Orthodoxe, celle des Héritiers de Byzance, celle des Russes. Défaite fracassante en Syrie évidemment ou l’intervention russe a plombé son double-jeu en faveur de Daesh.

Et la Turquie subit un échec face aux Kurdes. En prenant le contrôle du Nord de l’Iraq avec l’appui involontaire des Américains( !), puis celui du Nord de la Syrie, avec l’appui tout à fait volontaire celui-là de la Russie ( !! !) en intensifiant la lutte en Turquie même et en mettant Ankara en porte-à-faux vis-à-vis de l’OTAN à cause de son aide à Daesh, le moins que l’on puisse dire c’est que les Kurdes mènent la vie dure à la Turquie.

Très clairement, il parait de plus en plus difficile de repousser la perspective de l’indépendance d’un Kurdistan qui ne représente pas moins de 50 millions d’habitants sur un territoire grand comme la France. Il est bien possible que l’attaque du Karabagh soit la façon qu’ont les Turcs de rendre aux Russes la monnaie de leur pièce suite à l’appui que ces derniers ont donné aux Kurdes. D’ailleurs Erdogan ne se cache même pas de viser Poutine à travers le Karabagh. La subtilité et la finesse ne sont pas les premières qualités du Pacha de carnaval !

Tout cela est très contrariant pour Ankara, car si le dit Pacha peut s’enorgueillir d’avoir humilié l’UE, ses objectifs immédiats : écraser les Kurdes et prendre le contrôle de la Syrie, ne sont pas atteint et ne leur seront visiblement pas avant des lustres, voire, espérons le, jamais !

Dans ces conditions, on comprend mieux la manœuvre de diversion, la tentative ultime de remporter une victoire en Orient sur le vrai ennemi celui de toujours la Russie. En attaquant l’Arménie Erdogan cherchait une revanche sur la Russie.

Les raisons d’un [heureux] échec

L’attaque turque menée contre l’Arménie a donc lamentablement échouée en 72 heures. Quelles sont les raisons de cet échec ?

Erdogan avait des atouts.

- La situation déjà pourrie à la frontière entre le Karabagh et l’Arménie, avec des échanges de tirs systématiques l’autorisait à déclencher une guerre ni vu ni connu. Ce qu’il fit. Et nos medias officiels se firent de bons collaborateurs du Grand Pacha en ne couvrant absolument pas cette guerre.

- La stupidité du chef d’état de l’Azerbaïdjan, Aliev qui n’a pas compris que de toutes façons ni l’Arménie, ni la Russie ne le laisseraient gagner cette guerre et qu'il n'était rien face à la Russie, comme le Géorgien Saakachvili jadis. Erdogan n’aurait pas pu faire une manœuvre pareille avec un chef d’état intelligent !

- L’appartenance à l’OTAN. C’est l’atout majeur de la Turquie. Cette appartenance devait lui assurer l’alliance de la première puissance militaire du monde. Cette alliance, Erdogan l’avait testée lorsque l’avion russe fut abattu en Syrie. Elle avait fonctionnée. Il n’était alors pas illogique du côté d’Erdogan, de penser qu’elle fonctionnerait encore, sauf que… le contexte n’était pas le même.

Poutine et les Arméniens en avaient de meilleurs.

- La diaspora. La Diaspora arménienne est un atout clef pour ce petit pays. Dès l’attaque, la diaspora s’est mobilisée en faisant pression sur ses gouvernements pour qu’ils condamnent la Turquie.

- Le Renseignement est essentiel pour gagner une guerre. On parle beaucoup d’argent, d’armée, de géographie, pendant les conflits, on parle trop peu du Renseignement. Vladimir Poutine est, on le répète suffisamment, un ancien colonel du KGB. Le Renseignement s’est son métier ! Pourquoi a-t-il annoncé un retrait de Syrie, précisément quelques semaines avant l’attaque azerbaïdjanaise ? Je ne crois pas beaucoup au hasard avec des hommes comme Poutine. Il est probable qu’il avait l’information sur la date de l’attaque. En se retirant à l’improviste de Syrie, il joua un coup de maître en laissant Daesh dans l’inconnu. Les terroristes se demandaient « s’est-il retiré ou non ? ». C’était quand même plus intelligent que les Occidentaux qui annoncent deux ans à l’avance leur retrait d’Iraq ou d’Afghanistan ! Vladimir Poutine plaçait les terroristes dans l’incertitude tout en se déliant les mains pour montrer qu’il était prêt à intervenir au Karabagh et le faire le cas échéant.

Qu’a dit Poutine après l’annonce du retrait des forces russes de Syrie ? Il a dit « Les troupes russes peuvent se redéployer très rapidement ». Tous nos medias ont compris « Cela veut dire que les troupes peuvent revenir en Syrie très vite ». Mais ce n’est pas ce qu’a dit Poutine. Il n’a pas cité la Syrie, le redéploiement se pouvait être au Karabagh( !) Erdogan évidemment l’a compris, mais trop tard, après l’attaque, d’où la cessation des hostilités après 3 jours. Aliev, Hollande et les journaleux on leur réexpliquera.

- Le professionnalisme des armées du Karabagh et d’Arménie. L’Armée du Karabagh est classiquement cataloguée comme la meilleure de la région. D’autre part, elle a eu la bonne idée d’aller s’ « entraîner » en Syrie, du bon côté, c'est-à-dire du côté des forces de Bashar El Assad qu’elle a aidé à repousser les Islamistes de la ville syrienne et arménienne de Kessab. L’Arménie consacre une partie très substantielle de son budget à la défense . Aussi ces deux pays, ce qu’aurait dû savoir Aliev, ne sont pas des proies faciles !

- La réserve russe.

« Au jeu d’échecs la menace est plus grave que l’acte » disait le champion du monde Akéiva Liebskind, dans le film « La diagonale du fou ». En ne montant pas en ligne militairement de suite (au grand dam des Arméniens d’ailleurs et malgré la demande de leur président), la Russie de Poutine a maintenu la pression sur l’adversaire en lui faisant comprendre qu’une fois épuisé par les armées du Karabagh, d’Arménie et les volontaires, les combattants allaient prendre à travers la figure l’Armée Russe. Il y avait de quoi, les faire hésiter, manœuvre réussie. Encore une fois bravo Poutine.

- L’élan national.

Dès l’ouverture du front au Karabagh, les volontaires Arméniens sont arrivé en masse pour défendre leur pays. Outre l’afflux de combattants, d’armes et d’argent cela a nécessairement gonflé le moral des combattants et abattu celui de leurs adversaires.

Cet élan national est la Bonne Nouvelle de cette guerre. Il a été remarquable. Il est venu de tous les horizons, et cette fois, dans cette guerre, ce ne plus les sauvages djihadistes qui ont afflué (quoiqu’ils en soient venus quelques uns) mais les combattants Chrétiens !

Le Dijhad et son allié turc n’a plus le monopole d’attirer les combattants du Monde Entier !

La suite

Les termes probables d’un accord de paix possible sont assez simples : retrait des forces arméniennes des territoires d’Azerbaïdjan n’appartenant pas au Karabagh, neutralisation militaire de ces mêmes territoires avec éventuellement une force d’interposition et reconnaissance au droit à l’autodétermination du Karabagh qui naturellement rejoindrait l’Arménie. Cela respecterait la population du Karabagh dans ses aspirations, prendrait acte du succès militaire arménien tout en laissant quand même l’Azerbaïdjan sauver la face en disant qu’il a récupéré des territoires.

Mais pour faire la paix, il faut être deux, et cette paix ne sera évidemment pas possible avec les actuels dictateurs au pouvoir en Azerbaïdjan et en Turquie. Alors soit nous attendons, peut être des siècles que ces pays daignent avoir des chefs d’état raisonnables, soit nous reconnaissons désormais l’indépendance du Karabagh en attendant de futures négociations.

Alors M. Hollande, vous n’avez pas toujours tout compris, en Syrie, en Ukraine ou ailleurs, là vous avez une opportunité formidable de jouer, avant les élections, un coup de maître en Politique Étrangère, il vous suffit de reconnaître l’indépendance du Karabagh, alors la France reviendrait en force dans cette région, pour le bien de la Civilisation et avec des alliés solides.

Allez, Monsieur le Président, pour une fois, prenez une bonne décision.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 02 Mai 2016, 12:23 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
http://www.fdesouche.com/725229-russie-les-autorites-font-sauter-une-salle-de-priere-musulmane-apres-y-avoir-decouvert-des-explosifs

Les autorités font sauter une salle de prière musulmane après y avoir découvert des explosifs

Des explosifs découverts lors d’une descente dans une salle de prière musulmane illégale près de la ville russe de Samara ont été éliminés à l’intérieur de l’immeuble. Une équipe de démineurs a jugé trop dangereux de les faire sortir.

https://www.youtube.com/watch?v=NryMeO4XAKs


La vidéo de l’explosion contrôlée par les démineurs russes montre qu’une partie considérable du bâtiment a été détruite dans l’opération.

Un chien policier leur avait permis de retrouver plus d’un kilo d’explosifs d’origine inconnue dans une salle de prière musulmane illégale, en banlieue de la ville de samara. Un expert en déminage a estimé qu’il était trop dangereux de faire sortir les explosifs, raison pour laquelle ils ont été neutralisés sur place, causant les dégâts que l’on sait, mais aucune victime.
(Merci à Ramir)

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 04 Mai 2016, 17:14 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
A quand en France ? Ah, j'oubliais, dans le pays où quelques députes votent pour l'ensemble de l'hémicycle, cela n'arrivera jamais.

https://fr.sputniknews.com/russie/201605041024736738-russie-deputes-absenteisme/

Députés absentéistes ? La porte !
17:16 04.05.2016(mis à jour 17:33 04.05.2016)

Albert Camus a dit un jour que "l'essentiel est de bien faire son métier". Mais pour bien travailler, encore faut-il aller au bureau! Surtout quand il s'agit d'élus. Et surtout quand ils sont russes...

Le président russe Vladimir Poutine a signé une loi visant à licencier les députés pour leur absence non justifiée, ainsi que pour la perte de contact avec les électeurs.

Selon la nouvelle loi, un député peut être privé de mandat pour un manquement systématique à ses obligations durant 30 jours ou plus. Il s'agit notamment des exigences législatives concernant le travail des députés avec les électeurs, ainsi que leur participation aux réunions de la Douma (chambre basse du parlement russe).

Cette loi vise à augmenter la discipline parmi les élus et rendre leur travail plus conscient, car pour devenir député, il faut être responsable devant ses électeurs.

Il est regrettable de constater que tous les pays ne sont pas autant préoccupés par la qualité du travail de leurs élus.

Ainsi, récemment, lors de la séance de l'Assemblée nationale sur la levée des sanctions économiques imposées par l'UE contre Moscou, seuls 98 députés présents ont pris part au scrutin, alors que cette institution compte 577 députés. Et ce cas n'est pas unique. La présence des députés sur l'ensemble des votes depuis le début de leur mandature en 2012 laisse à désirer.

De quoi laisser perplexe le président Hollande…

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 06 Mai 2016, 14:53 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Encore une fois, l'exemple vient de l'Est ! Je demande la production en grande série de Poutine : chaque pays a le droit au sien ! :lol:

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 21 Juin 2016, 00:26 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
Une affaire similaire a eu lieu en Croatie durant la guerre civile, notamment à Vukovar, quelque temps avant que la ville ne tombe aux mains de la JNA et de l'armée serbe de Krajina. En effet lors d'échanges de prisonnier croates et serbes, ces derniers témoignèrent et accusèrent quelques médecins et infirmières croates d'avoir assassiné, médicalement parlant, des blessés et soldats serbes. Par la suite lorsque la JNA et les troupes paramilitaires firent un carnage dans l'hôpital de Vukovar où certains médecins croates se firent tout simplement dézinguer. Seules des raclures de nazillons de mes burnes peuvent se comporter de la sorte, faut-il avoir une haine raciale pour trahir le serment d'Hippocrate ?

https://fr.sputniknews.com/international/201606201026009122-medecin-tueur-donbass/

Un médecin ukrainien avoue avoir tué des combattants du Donbass
20.06.2016

Le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov, qui a travaillé dans la ville de Ienakievo dans le Donbass, a déclaré qu’en fournissant les soins d'urgence aux combattants de la République populaire de Donetsk (DNR) il faisait tout pour causer le maximum de dommages aux patients.

Dans un entretien à la chaîne en ligne Ukrlife.tv, le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov a raconté l’histoire effrayante de ses "exploits" lors des combats dans l’est de l’Ukraine. La vidéo a été publiée sur YouTube. Selon M. Tchernov, il n’a utilisé que des médicaments de réanimation standard.

"J’ai infligé le maximum de dégâts aux patients ennemis avec des médicaments. A première vue, cela ressemblait à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou tout simplement quelque chose d'incompréhensible. Seule une expertise scrupuleuse et coûteuse peut découvrir la vraie raison de la mort d’une personne", a déclaré le médecin-tueur.

Le réanimateur ukrainien a ajouté qu’il avait envoyé toutes les données personnelles et les diagnostics des patients au Service de sécurité ukrainien (SBU) par courriels et via Skype.

"Beaucoup de mes collègues, malheureusement, croient que les médecins sont hors de la politique. Mais je ne cesse d’assurer tout le monde que le serment d'Hippocrate ne doit pas servir de prétexte pour aider l'ennemi", a raconté Alexandre Tchernov.

M. Tchernov a souligné qu’après avoir quitté la DNR il a continué à pratiquer la médecine dans les territoires sous le contrôle de Kiev.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 07 Juil 2016, 12:27 
Grand Pope
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Fév 2006, 00:47
Messages: 14749
Le prédateur va toujours près de sa proie. Ce type a, à première vue, le profil du tueur en série parfait. Mon avis est qu'il n'était pas à son coup d'essai avec les combattants du Donbass.

_________________
Plus Ultra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: RUSSIE
MessagePublié: 24 Juil 2016, 16:32 
Acerbe
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juin 2006, 04:20
Messages: 4769
La seule différence entre la France et la Russie, c'est la vaporisation ou la déportation des adorateurs Borgs s'ils bougent massivement. Comme cela est dit à la fin de l'article, l'Europe de l'Ouest est morte, seul l'Est du continent survivra, notamment grâce à la différence de mentalité.

https://eurocalifat.wordpress.com/2015/11/16/exclusif-entretien-au-sujet-des-attentats-parisiens/

Entretien au sujet des attentats parisiens
Publié le 16 novembre 2015 par EuroCalifat

Un de nos fidèles lecteurs a eu la possibilité ce lundi d’obtenir les réactions d’un officier des services de renseignement russes après les attentats à Paris le 13 novembre. Nous lui avons fait parvenir nos questions. Conditions de l’interview : Nous avons envoyé une liste de questions à notre Ami, qui les a traduites et les a posées. Certaines questions ont été ajoutées en « rebond » pendant l’interview, elles sont ici en italiques. L’interview a été ensuite mise en page retraduite en français. Le texte final a été approuvé par notre interlocuteur indirect, après relecture. A sa demande, une phrase a été supprimée, qui concernait certaines arrestations en Russie, c’était l’une des conditions de l’interview. Les passages surlignés ou en caractères gras sont de notre fait.

Q : En tant qu’officier des services secrets d’un pays ami, quelle a été votre réaction à l’annonce des attentats parisiens ?

Je me suis dit « ah tiens, ça y est ». Simplement car nous nous attendions à ce genre d’actions, tout comme j’en suis certain nos collègues des services spéciaux français. La vraie question n’est en effet pas de savoir si la France (ou la Russie) vont être frappées par les terroristes, mais quand ils vont l’être.

Q : Que pensez vous de la réaction des services de police sur le moment, et de la hiérarchie ?

Assez difficile à répondre car je n’étais pas sur le terrain bien sûr. Disons déjà que la réaction d’intervention très rapide au théâtre a été une excellente chose, si du moins vos responsables étaient certains que les terroristes avaient commencé à tuer les otages. Dans ce cas en effet, aucune discussion n’est possible, il faut agir. Un bémol toutefois, j’ai entendu dire que c’est un simple service de police qui est intervenu au théâtre, et non vos services spécialisés RAID et GIGN/GIPN. Il y aurait pu avoir des pertes parmi vos policiers. Dans les autres points d’attaques je ne sais pas, j’ai vu quelques vidéos publiques, il semble que les premières forces de police sur place étaient dépassées. Disons que globalement les réactions me semblent bonnes, mais les français ont eu une certaine « chance » que les terroristes se sont suicidés rapidement. S’ils avaient décidé de continuer leur action, il y aurait eu à mon avis beaucoup plus de victimes car votre police semblait débordée. La décision d’attaquer quasi-immédiatement au théâtre est par contre excellente. Dans ce genre d’attaques de « kamikazes » inutile d’essayer de discuter, Ils sont venus pour tuer et se tuer. Il faut agir vite.

A l’Etat-Major par contre, très mauvaise réaction concernant le fait que votre Président s’est rendu sur les lieux d’un attentat quasi immédiatement. Ceci est une très grave faute de son service de sécurité. Je comprends qu’il cherche à montrer qu’il est présent, mais sa sécurité aurait dû passer en premier plan. Dans une telle configuration d’attaques multiples, le Président doit être mis en lieu sûr, et pas à son lieu de travail habituel. Vous avez, nous le savons [rires] des endroits de repli pour vos responsables au plus haut niveau, ils auraient dû être utilisés. Dans ce genre d’affaires, jouer les gros bras n’amène que des risques supplémentaires, et gêne considérablement les services de secours.

Q : Une telle opération chez vous aurait-elle été possible ?

Hélas oui car il est impossible de donner une sécurité absolue contre le terrorisme. Mais nous avons une autre méthode d’approche que je vais développer : Nous donnons une grande importance au Renseignement. Nos services infiltrent les milieux islamistes très largement. Je ne vous dirai pas combien d’officiers de terrain ni d’informateurs nous traitons mais le chiffre est très important. Dès que des informations remontent sur des possibilités, même très vagues, d’attentat, nous frappons massivement. Fin octobre par exemple près de 200 personnes ont été arrêtées simultanément dans divers points de Moscou, suite à des renseignements transmis par nos agents infiltrés.

Nous interrogeons ensuite ces personnes de telle manière qu’elles répondent à nos questions. Chez nous, dans les questions de terrorisme, on ne dit pas « Je veux un avocat ». Il n’y a pas de torture à ce stade mais des méthodes de persuasion. Si les personnes interrogées refusent malgré tout de répondre, nous comprenons qu’elles savent des choses importantes pour la sécurité de nos citoyens, et appliquons donc d’autres méthodes. Tout le monde finit par parler. Dans l’exemple cité ci-dessus, plusieurs attentats ont été évités. En France vous prenez des gants avec ces gens là alors qu’eux n’en prennent pas avec vous. Vous devez savoir ce que vous voulez : Protéger les terroristes, où protéger votre population. Nous avons choisi, et nos méthodes de travail permettent d’éviter plusieurs actes terroristes chaque année. [Phrase supprimée]. Et je peux même dire chaque mois.

Par ailleurs la situation chez vous est très différente sur le plan de vos populations musulmanes. Nous avons rien qu’à Moscou entre 2 et 3 millions de musulmans. Et pourtant nous n’avons quasiment aucun problème avec eux, alors que chez vous en nombre bien inférieur ils sèment la terreur dans vos villes, et ont leurs quartiers où votre police ne va plus. Ici, ils savent, comme toute personne vivant en Russie, que nous appliquons les Lois avec sévérité. Nous ne tolérons pas les actes de hooliganisme [terme russe qui regroupe divers délits, attaques contre les personnes, etc – Note d’Eurocalifat] et la prison est automatique. Un citoyen qui refuserait d’obéir à un policier lors d’un contrôle passera au minimum 1 an en prison. S’il se rebelle, entre 3 et 5 ans. S’il le frappe, plus longtemps encore. Je vous dis ceci pour expliquer que les citoyens sur notre territoire se comportent correctement car ils savent que les sanctions sont sévères.

Sur le plan culturel il est évident que les musulmans ont une autre culture et mode de vie que le nôtre. Mais promenez vous dans Moscou ou St Petersbourg ! Vous ne verrez aucune femme voilée, aucun homme en jellabah. Nos magasins sont achalandés de produits que nous consommons, personne ne prétend nous empêcher de vendre du porc par exemple. En d’autres mots, ils sont chez nous mais respectent nos coutumes. Sur le plan religieux, nous sommes un état multi-confessionnel et les musulmans ont donc leurs lieux de prières. Mais les prêches dans les mosquées nous sont toujours rapportées et en cas d’appel à la violence nous prenons très vite les mesures adéquates. Bien évidement il y a des lieux de prière non répertoriés, très mobiles, où les extrémistes se réunissent, mais globalement donc je peux dire que nous contrôlons la situation.

Enfin regardez : Nous avons environ 20 millions de musulmans chez nous, et beaucoup moins de problèmes que vous avec seulement combien… 5 millions ? Je peux donc affirmer que notre approche est la bonne. Pourquoi je vous dis tout ceci ? Car ça explique que le nombre potentiel de terroristes chez nous est beaucoup moins élevé que chez vous. Chez nous, les musulmans comme tous les citoyens ont une culture de respect de nos Lois, chez vous une culture de violation de vos Lois. Une chose encore : J’ai été choqué de voir certaines réactions de vos citoyens qui sont immigrés, ils se réjouissaient des attentats. Ceci est inconcevable chez nous, de telles réactions entraineraient de toute manière une réaction populaire immédiate contre ces gens. Ajoutons le flot d’immigrés qui arrivent chez vous chaque jour, dans lequel se cachent des terroristes aguerris, et vous comprenez pourquoi tout ceci rend plus probable des attaques chez vous, que chez nous.

Q : Le gouvernement français a-t’il pris la mesure de la situation ?

Non, pas du tout. Il faut bien voir qui sont les responsables. Daesh a sans aucun doute organisé les attentats, certes. Mais tout miser sur la liquidation de Daesh pour éviter de futurs attentats est illusoire chez vous. Pourquoi ? Car vous avez laissé se développer un terreau favorable aux terroristes depuis des années. Daesh aujourd’hui, d’accord. Hier c’était Al-Quaida. Avant-hier, des autres. Vous avez toujours eu des attentats islamiques chez vous, bien avant Daesh. Donc liquider Daesh c’est une bonne chose, mais n’arrangera pas la situation chez vous, d’autant plus que Daesh n’est responsable que très partiellement du flot d’immigrés qui vous submerge ! Les afghans, ivoiriens, pakistanais etc., qu’ont-ils à voir avec Daesh ?

Si votre gouvernement prenait la mesure de la situation il cesserait immédiatement d’accueillir de nouveaux immigrés, et surtout renverrait tous les citoyens sans papiers en règle, soit d’où ils viennent, soit dans des endroits isolés. L’Australie fait ainsi, vous avez bien une ou 2 îles pour héberger ces gens, sans internet, avec un strict minimum de soins médicaux, une alimentation « de combat » etc., ça leur donnerait l’envie de repartir chez eux bien vite. Et ça dissuaderait les nouveaux de venir.

Cessez également de distribuer de l’argent à vos immigrés qui ne sont pas en règle, et à vos immigrés tout court ! Ici nous sommes stupéfaits de voir que toute personne étant dans votre pays en situation irrégulière peut non seulement y vivre mais aussi recevoir des dons financiers de votre gouvernement. Vous encouragez ainsi à venir des personnes dont je ne suis pas sûr que votre pays ait besoin [rires]. Nous avons une autre manière de voir les choses : Les étrangers chez nous y viennent pour travailler si nous les acceptons, car nous donnons la priorité à nos citoyens, nous avons des quotas d’immigration. Il y a bien sûr des étrangers en situation irrégulière, ils sont systématiquement renvoyés chez eux après quelques mois en prison. Mais dans aucun cas un étranger même en situation légale n’a droit à des subventions de notre pays. En d’autres termes, nous acceptons ceux qui peuvent apporter quelque chose à notre pays mais ils doivent subvenir à leurs besoins. Ceci évite de créer des foyers de personnes en situation légale ou non, qui vivent des dons de votre pays et – car ces dons ne leur suffisent en général pas – des produits du crime.

Vos forces de sécurité doivent également investir toutes les places tenues par vos voyous immigrés. Vos services les connaissent, mais simplement ferment les yeux. Vous y trouverez drogues, armes, explosifs, argent sale, et bien sûr des candidats terroristes. Vos services spéciaux ont des listes d’individus « extrémistes » ceux que vous appelez « la ligne S ». Sur ce sujet j’ai entendu hier votre ancien président Sarkozy déclarer qu’il faut les assigner à résidence avec un contrôle électronique. Ce monsieur est-il sérieux ? Ces gens sont des tueurs en puissance, pensez-vous qu’ils respecteront ces conditions ? Vous devez les mettre hors d’état de nuire. Je pèse mes mots. Je veux dire éliminer physiquement. Liquider comme on dit chez nous. Vous préférez attendre qu’ils passent aux actes ? Il me semble avoir lu qu’au moins un des terroristes vendredi dernier était sur ces listes. A l’extrême rigueur mettez-les dans une prison ! Mais d’une part vu la population dans vos prisons, ils y seront considérés comme des héros et pourront encore nuire. D’autre part votre politique judiciaire consiste à libérer les criminels au plus vite, donc un séjour en prison ne serait que très provisoire. Liquidez-les.

Voyons ce que votre gouvernement va faire avec l’état d’urgence qu’il a décidé, sans doute dans cette semaine allez-vous découvrir quelques armes, expulser quelques individus, en emprisonner une poignée d’autres, mais ce ne sera que feu de paille car vous n’avez pas la volonté politique de prendre les vraies mesures capables d’arrêter ça, que je viens d’exposer. Actuellement votre gouvernement dit « on va continuer à combattre Daesh ». Passons sur le fait qu’ils ne font pas grand chose, à part critiquer nos opérations en Syrie justement contre Daesh… La nuit dernière justement ils ont bombardé Raqua en Syrie, où Daesh avait de nombreuses bases. C’est bien mais ça fait des semaines que nous bombardons Raqua et je peux vous dire que l’infrastructure de Daesh là-bas est maintenant quasiment nulle depuis déjà pas mal de temps. Mais même si Daesh était entièrement liquidé, ça n’empêcherait pas de nouveaux attentats chez vous puisque votre problème n’est pas principalement Daesh mais vos immigrés chez vous, et leur attitude. Daesh est le prétexte d’aujourd’hui, après Daesh il y en aura un autre.

Q : Vous conseillez aux français de liquider les personnes fichées dangereuses. Faites-vous ainsi en Russie ?

Quelle question vous posez là ! Je ne peux pas y répondre.

Q : Vous savez que l’Europe est actuellement envahie de « migrants » venant de divers pays. Les terroristes sont-ils des pseudo réfugiés infiltrés ?

Il est certain que dans le lot de réfugiés se trouvent des terroristes, des combattants aguerris. Mais comme je viens de vous expliquer vous avez vos propres terroristes en France, dans vos villes, ils sont déjà installés, certains sont même intégrés et passeront aux actes quand ils en recevront l’ordre.

Q : L’ordre de qui ?

L’ordre peut venir de l’étranger, dans le cas actuel de Daesh. Mais il peut aussi venir d’un « frère » plus aguerri s’étant érigé en chef local, par exemple dans un quartier ou une ville.

Q: Les relations russo-françaises sont elle optimales en matière de sécurité ?

Nous avons des liaisons, mais… Que pouvons-nous bien penser de l’attitude de la France qui soutient le régime de Kiev bombardant les populations russophones civiles ? Dont le ministre des affaires étrangères ne manque pas une occasion pour nous traiter de l’«axe du mal» comme disait Ronald Reagan ? Qui laisse diffuser des dessins abjects après la mort de plusieurs centaines de nos compatriotes dans un avion abattu en Egypte ? Qui livre des armes aux terroristes que justement nous combattons en Syrie ? Disons donc simplement que dans ces conditions les relations ne peuvent être guère positives. Je préfère ne pas m’exprimer plus sur ce sujet.

Q : Quelle est votre évaluation sur l’évolution de la situation de la France ?

La France a été choisie comme étant le premier et principal pays d’Europe à conquérir pour les musulmans. Pourquoi ? D’une part la France a une image certaine, et en tenir les commandes donnera une aura importante aux dirigeants. Ensuite, c’est une puissance nucléaire. Une fois que les musulmans en auront les commandes…. Vous comprenez très bien ! Et puis la France réunit plusieurs conditions qui la rendent facile comme cible : Vous avez déjà une importante communauté musulmane, parce que vos lois sont très très permissives et donnent une priorité certaine aux musulmans comparativement à vos citoyens historiques (« de souche » – note d’Eurocalifat), mais aussi et surtout parce que vos citoyens, votre Peuple, laissent les musulmans progresser en leur accordant un peu plus chaque jour. Un très grand nombre de vos hommes politiques sont d’ailleurs achetés par les musulmans pour voter des lois qui leur sont favorables. De plus les notions de Nation et de Patriotisme non seulement ont totalement disparu mais sont mises au ban par les autorités françaises qui disent aux français « L’avenir est au métissage, à la société multi-culturelle, etc. ». Les présidents Chirac, Sarkozy, Hollande, l’ont tous déclaré publiquement. Et ont tous pris des mesures dans ce sens.

L’évolution va donc vers un état musulman à court terme, je dirais une dizaine d’années, peut-être moins. Cela semble irréversible, d’une part car vos hommes politiques y sont favorables, mais surtout car votre peuple refuse de prendre le problème à bras le corps pour changer cette évolution. Comment expliquer que depuis votre président Giscard, lui et ses successeurs ont toujours, tous, favorisé l’installation de musulmans en France en leur donnant de plus en plus de Droits et en faisant voter des lois leur enlevant tout Devoir ? Et ces politiciens, ont été élus par vos citoyens. Donc il me semble – comme pour la plupart de mes concitoyens russes – que les français dans leur majorité sinon veulent une telle évolution, du moins l’acceptent passivement.

Q : Si c’est le cas, alors pourquoi la France est-elle cible d’attentats, puisqu’après tout elle va devenir un pays musulman ?

Ces attentats, que ce soit Daesh ou d’autres, ont pour but de hâter le processus, de faire comprendre à la population en la terrorisant, qu’il ne sert à rien de résister. Finalement les français seront soulagés d’avoir un état musulman puisqu’ils se diront que les attentats cesseront. Il y aura donc d’autres attentats en France c’est une évidence. Sans doute également en Russie, mais dans un autre but : En France ce sera pour faire comprendre aux français qu’ils n’ont d’autre choix que d’accepter un état musulman, en Russie ce sera très nettement pour nous « punir » d’intervenir en Syrie. Comme l’étaient les attentats des tchétchènes pour nous « punir » de notre intervention en Tchétchénie.

Nous prévoyons par ailleurs un autre danger en Europe et tout particulièrement en France. Que va-t-il arriver quand l’ensemble des immigrés que vous avez laissé entrer – et que vous allez continuer à laisser entrer, nous en sommes persuadés – va décider de cesser de vivre chichement et va vouloir prendre ce que les citoyens français ont ? Ils vont se révolter, et attaquer les citoyens ordinaires. Pensez-vous que votre police sera à même de protéger vos citoyens ? Bien sûr que non, nous avons suivi les exactions à plusieurs reprises de petits groupes ethniques chez vous, la police n’intervient quasiment jamais. Imaginez donc quelques centaines voire milliers d’immigrés africains attaquant un village où une petite ville. Il n’y a chez vous aucune volonté politique, chez aucun politicien, de rétablir un ordre normal. Je doute très fortement que Madame Le Pen si elle était élue, oserait donner l’ordre à la police de tirer sur une foule de centaines d’immigrés attaquant les citoyens. Car il n’y aura aucune autre manière de les arrêter.

C’est pour cela que l’évolution de votre pays vers un état musulman semble inévitable. Mais d’ailleurs si je peux me permettre d’aller un peu plus loin… Une très grande partie de votre patrimoine culturel et immobilier est régulièrement vendu à des pays arabes. Ne pensez-vous pas que ceci soit un signe d’acceptation de votre transformation en état musulman ? Je suis –à titre bien entendu strictement personnel – convaincu que certains de vos plus hauts dirigeants sont totalement acquis –moralement sinon financièrement– à certains pays arabes. Nous savons tous que si des valises de billets peuvent financer des campagnes électorales, elles peuvent aussi simplement enrichir des traîtres à leur patrie.

Q : Insinuez-vous par là que certains politiciensfrançais sont corrompus par des pays arabes ?

Il est de nature publique que certains des politiciens français sont sous investigation judiciaire pour des faits de financement de leur campagne électorale avec des fonds étrangers. Pour le reste, interprétez ma réponse comme bon vous semble.

Q : Pour en revenir aux attentats, selon vous ils seront de quel genre ?

Un attentat a pour but de déstabiliser la société cible. Ils seront donc plus meurtriers, plus « sales » si je peux dire. Un attentat a l’arme chimique ou radiologique est tout a fait envisageable.

Q : Parlons clair est-ce que c’est « foutu » pour l’union européenne ?

L’union européenne est un concept plus qu’une réalité. C’est une union administrative certes, monétaire également, mais pas dans les mentalités. Elle ne résistera pas à l’invasion actuelle, il est probable que certains pays se regrouperont (les anciens pays de l’Est en particulier). La Belgique et la France seront musulmanes très vite, suivies par les autres pays de l’ancienne Europe « de l’ouest ». L’Angleterre sera aussi musulmane, elle l’est d’ailleurs déjà en partie.

Q : Peu en rapport avec les attentats, la Russie est mise en cause pour des problèmes de dopage, n’est-ce pas une offensive américaine pour vous déstabiliser ?

Ma réponse sera sans rapport avec mon métier. Il y a en effet une offensive américaine mais aussi européenne –les européens suivant les ordres des américains– pour nous attaquer et dénigrer dans tous les domaines. Le domaine du sport en est un exemple, sachant que notre Président Vladimir Poutine a donné au sport une place très importante pour le rayonnement mondial de la Russie. Vendredi soir la Russie a été suspendue des compétitions sportives, c’est passé inaperçu à cause des attentats. Sans doute les américains ont-ils usé de pressions – oserais-je employer le terme de corruption ?– pour obtenir une telle décision, nous nous y attendions. Voyons la suite.

Q : Merci, pouvons-nous citer votre nom et qualité ?

Je suis le Colonel Anatoly Vladimirovitch X. officier dans un service de sécurité de la Fédération de Russie. Mes réponses n’engagent que moi, strictement.

_________________
Roma Æterna 753 av. JC - 1453 ap. JC / Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice. George Orwell.. :serb:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2483 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 162, 163, 164, 165, 166  Suivant

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher pour:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com